TENNIS

Tennis : les sites classement-tennis.be et tennisranking.be fermés par l'AFT ! Plus moyen de prévoir son classement...

Tennis : les sites classement-tennis.be et tennisranking.be fermés par l'AFT !  Plus moyen de prévoir son classement...

Actuellement, les joueurs de tennis n’ont plus d’estimation de leur classement futur. imagesports.be

Les joueurs ne peuvent plus consulter les prévisions de leur classement: les sites spécialisés ont été fermés. Aucune alternative n’existe, mais l’AFT y songe. Pour 2020.

«J’ai reçu mardi un message d’avocats travaillant pour l’AFT me “demandant” de fermer le site web. » Fin de semaine dernière, Quentin, fondateur de tennisranking.be, s’est fendu d’une publication pleine de regrets sur ce qui reste de son site. À l’image de classement-tennis.be (mis sans détour «hors ligne», lui), tennisranking.be n’est plus.

Ces deux sites, références dans le monde du tennis amateur belge, ne peuvent ainsi plus offrir la possibilité aux joueurs de consulter leurs propres performances, celles de leur(s) futur(s) adversaires et, surtout, les estimations de leur classement pour l’année suivante. Un petit séisme sur les courts du Royaume, tant l’outil était consulté – tennisranking.be évoque «1 000 visiteurs par jour, pour un total de plus de 200 000 pages vues par mois».

Concrètement, en s’épaulant d’avocats, l’Association Francophone de Tennis (AFT) a bien ordonné la fermeture des sites précités – la fédération flamande, Tennis Vlaanderen, s’annonçant solidaire. «L’AFT a apparemment choisi de rendre TennisRanking (et ses concurrents) responsables pour leurs propres problèmes techniques…», regrette Quentin.

«En fait, le site de l’AFT était depuis plusieurs mois fortement ralenti à cause de classement-tennis.be (pour ne pas le citer), qui se servait désormais directement dans notre base de données. C’était devenu fort contraignant pour tout le monde, les joueurs d’abord – lors de l’inscription à des tournois, notamment», justifie Fabien Doyen, administrateur de l’AFT, juge-arbitre de nombreuses compétitions en région liégeoise. «C’est pourquoi nous avons demandé à ces sites de fermer, sous peine de recevoir une lettre d’avocat. Ils ont été prévenus.» Ce que réfute TennisRanking: «Le plus triste étant que tout ça est arrivé sans que l’AFT ait le respect de me contacter en premier.» Échange musclé…

En outre, Fabien Doyen cite le manque de fiabilité des traditionnelles prévisions de classement basées sur tous les résultats, rendues obsolètes par le nouveau système de calcul entré en vigueur cette saison (des estimations pour 2020, donc): exit les points gagnés ou perdus sur une confrontation directe entre deux joueurs (et la «peur» de perdre contre un moins bien classé, pour ne pas chuter dans la hiérarchie), ce sont désormais les 8 meilleurs résultats en tournoi (5 en interclubs) qui comptent – en fonction des participations et le stade atteint dans chaque tournoi, non de la concurrence. «J’ai entendu des joueurs se plaindre de prévisions ridicules, comme gagner deux classements sans jouer», recadre Fabien Doyen.

Actuellement, il n’existe ainsi plus aucun moyen, pour les 200 000 compétiteurs belges, de savoir où ils en seront d’ici quelques mois. Mais l’AFT veut y remédier. Elle-même: encore très frais, un projet de site de prévisions est dans les cartons pour 2020. Un peu de patience…