BASTOGNE

Qualibeef et AMB, Abattoir et Marché de Bastogne, déclarées en faillite

Qualibeef et AMB, Abattoir et Marché de Bastogne, déclarées en faillite

Illustration ÉdA

Les 54 personnes (Qualibeef et AMB) ont perdu leur emploi. Cependant, l’administrateur provisoire est confiant pour l’avenir du site.

Qualibeef (ex-Veviba), et AMB (Abattoir et Marché de Bastogne) ont été déclarés en faillite ce mardi 20 août. Une claque pour l’emploi à Bastogne.

Le recommandé de licenciement a été envoyé mardi à l’attention des 54 membres du personnel (48 Pour Qualibeef et 6 pour AMB) dans la foulée de la déclaration en faillite par le tribunal de l’entreprise de Liège, division de Neufchâteau. Une annonce relayée par la RTBF.

En mars 2018, Veviba, s’était retrouvé au cœur d’un scandale sanitaire. Le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme et l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) avaient retiré l’agrément à l’entreprise à la suite d’une perquisition dirigée par un juge d’instruction sur le site de l’entreprise bastognarde comptant un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel.

Des infractions relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande et à une non-conformité des produits avaient été évoquées. Un changement de nom en Qualibeef et de management devaient permettre de relancer l’entreprise bastognarde.

Du 15 février au 15 mai 2019, Qualibeef s’était néanmoins retrouvée en procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) par accord collectif des créanciers, avec des dettes s’accumulant, notamment d’électricité. Le congélateur industriel contenant 650 tonnes de viande était toujours sous scellés à la suite de l’instruction judiciaire (lire ci-dessous). La demande de prolongation est refusée dans un jugement du 10 mai.

Le 16 mai, un administrateur provisoire est nommé à la demande du parquet. Il s’agit de Jean-Charles Mottet.

Le 14 juin, un jugement autorise une nouvelle PRJ, mais cette fois à la demande des administrateurs et du personnel. Le but est de transférer des branches vivantes de la société en tout ou en partie vers un tiers.

Deux juges délégués sont désignés et décident le 7 août de déposer une requête demandant la fin de la PRJ, estimant qu’il n’y avait plus de possibilité de redressement, étant donné la hauteur de la dette et l’arrêt de l’activité.

Ce mardi 20 août, déclaration en faillite de Qualibeef et AMB.

La procédure pénale est complètement indépendante de la procédure devant le tribunal de l’entreprise, ayant débouché sur une faillite. L’instruction judiciaire concernant Veviba est toujours en cours.

Et après?

Y a-t-il encore un espoir pour l’outil de Qualibeef (ex-Veviba) soit repris? «J’ai un réel espoir pour que l’activité puisse être reprise avec réengagement progressif du personnel. Ce sera évidemment dans la balance pour donner le feu vert à un candidat repreneur.»

Il y a 4 à 5 candidats sérieux qui se sont manifestés.

L’évacuation des stocks a permis de remettre la structure en état.

Les candidats repreneurs peuvent se manifester, sur la base d’un cahier des charges, d’ici le 15 septembre à 16 h. Les offres seront examinées par les administrateurs provisoires et les propriétaires, dont l’intercommunale Idélux qui a la propriété immobilière et les sociétés de leasing à qui appartient le mobilier.