SOCIÉTÉ

Grève Ryanair: des perturbations sont à prévoir dans les prochains jours

Grève Ryanair: des perturbations sont à prévoir dans les prochains jours

Certains avions devraient rester au sol au Portugal. BELGA

Les vols Ryanair du Portugal vers la Belgique sont très peu touchés par la grève pour l’instant. Attention toutefois aux mouvements de contestation en Irlande et Grande-Bretagne qui pourraient causer des perturbations plus conséquentes.

Des arrêts de travail au sein du personnel de Ryanair ont commencé mercredi au Portugal. Le personnel basé en Belgique ne participe pas à ces grèves, mais les aéroports du pays pourraient être touchés par ces arrêts. Selon la CNE, citée par La Libre Belgique, la direction de la compagnie aérienne a par ailleurs demandé au personnel basé en Belgique de remplacer les hôtesses et stewards grévistes portugais sur plusieurs vols. Bref de «casser» le mouvement, déplore le syndicat.

La CNE reproche à Ryanair «d’importer le conflit du Portugal vers la Belgique». «Nous ne pouvons pas accepter cette situation et nous demandons à nos membres de ne pas opérer sur ces vols «, explique le syndicat belge, tout en précisant qu’il «couvrira tout employé qui refusera de casser cette grève au Portugal».

La CNE demande aussi «urgemment» une conciliation devant la Commission paritaire.

Perturabtions limitées avant d’être accentuées ?

Les perturbations sont pour l’instant limitées en raison de l’existence d’un service minimum. Un mouvement similaire est toutefois prévu jeudi et vendredi en Irlande et au Royaume-Uni. De quoi pousser la compagnie à tenter de l’empêcher via des procédures en justice.

La grève au Portugal n’a pas eu de conséquence à Brussels Airport mercredi matin. Un vol pour Lisbonne a décollé comme prévu, avec du personnel belge à bord. L’aéroport de Charleroi semble également épargné, à en croire le site internet de Brussels South Charleroi Airport.

Les perturbations pourraient être plus nombreuses dans les prochains jours en raison du mouvement des pilotes basés en Irlande et au Royaume-Uni, sur lequel des tribunaux ont été appelés à se prononcer par Ryanair.