LUINGNE

Ils ont couru nonante-trois kilomètres!

Ils ont couru nonante-trois kilomètres!

3 vélos pour 4 personnes. L’objectif est de toucher le sable de la côte, en suivant le road-book! ÉdA

Le Jogging Club luingnois a proposé sa course annuelle Run and Bike. Toutes les équipes sont parvenues à rejoindre Bray-Dunes.

À 7h30, ce jeudi 15 août, le top départ du Run and Bike organisé par le Jogging Club luignois était donné par l’échevine des Sports, Kathy Valcke. Une course qui prend de plus en plus d’ampleur et qui, pourtant, n’a pas toujours eu ce franc succès. «Amoureux du tour de Belgique, nous avons imaginé ce principe il y a 20 ans, dans l’objectif de proposer notre propre course à étapes à nos joggeurs. La première édition s’est faite en direction de La Panne, tandis que depuis quelques années, nous prévoyons de terminer la course à Bray-Dunes, en France», explique Robert Duponchel, président du JCL.

4 étapes de 23 km

Le principe du Run and Bike est de réunir des équipes de 4 coureurs qui devront se partager 3 vélos. Un joggeur foule ainsi le tarmac, tandis que les autres suivent le rythme, à vélo, jusqu’au prochain relais. «Généralement, nous courons à une moyenne de 10 km/h. Bien sûr, cela dépend de chacun mais aussi de la fréquence des changements. Certaines équipes changent de joggeur toutes les 15 minutes tandis que d’autres décident de changer après chaque kilomètre parcouru, témoigne Clara, l’une des participantes. L’important est surtout de savoir se reposer sur le vélo!»

Avec des ravitaillements mis en place à Comines, Westouter, Roebrugge et Bray-Dunes, les coureurs ont dû puiser dans leurs ressources!

Un final sur le podium

Parties à 7h30 ce jeudi matin, toutes les équipes étaient réunies au Camping du perroquet, à Bray-Dunes, aux alentours de 16h30. Neuf heures de course, au total, avant de profiter d’un bon verre entre amis et d’annoncer le classement sur le podium. «Ce n’est pas une compétition. Le but est le même pour tout le monde: rejoindre le point d’arrivée, peu importe le temps de parcours », résume l’un des participants. Un défi que tous ont relevé avec brio, sans aucun abandon! «Jamais nous n’aurions baissé les bras!», conclut Valérie, une joggeuse.