FOOTBALL

Le Real Madrid, avec Gareth Bale et Thibaut Courtois, réussit son entrée

Le Real Madrid, avec Gareth Bale et Thibaut Courtois, réussit son entrée

Karim benzema a inscrit le premier but de la saison pour le Real Madrid. AFP

Avec Karim Benzema, étincelant, et Gareth Bale, revanchard, le Real Madrid a lancé la saison de la reconquête ce samedi à Vigo (3-1) malgré l’exclusion de Luka Modric. L’équipe de Zinédine Zidane prend trois longueurs d’avance sur Barcelone dès la 1ère journée de la Liga.

+ A LIRE AUSSI | Real Madrid : Zinédine Zidane salue le « travail » de Gareth Bale, qui « va rester »

Même privé de sa recrue phare Eden Hazard (cuisse) au stade de Balaidos, le Real a rapidement pris l’avantage grâce à Benzema (12e), servi par l’ancien banni Bale, titulaire surprise alors que Zidane l’avait jugé indésirable il y a peu.

Et en dépit du carton rouge sévère reçu par Modric (55e), les Madrilènes réduits à dix ont doublé la mise grâce à une frappe surpuissante de Toni Kroos (61e). Lucas Vazquez a ensuite enfoncé le clou (80e), parfaitement décalé par Benzema au bout d’une jolie action collective, avant la réduction du score du Celta, signée Iker Losada (90e+1).

Tout en chassant les doutes nés d’une pré-saison inquiétante, le Real engrange ses trois premiers points dans cette Liga, ce que n’avait pas su faire le champion Barcelone la veille à Bilbao (défaite 1-0). En reconquête après une saison blanche, l’équipe merengue figure devant le Barça au classement de la Liga pour la première fois depuis son dernier titre de champion conquis en mai 2017.

Un Real sérieux

Zinédine Zidane l’avait dit vendredi: il voulait voir son onze se montrer immédiatement «compétitif» pour effacer les affres d’une campagne 2018-2019 à oublier.

A Vigo, son équipe a été très sérieuse, malgré un onze titulaire où ne figurait aucune des recrues estivales pour lesquelles le Real a investi plus de 300 M EUR.

Il faut dire que la blessure d’Hazard, vendredi, a rebattu les plans de Zidane. Du coup, ce dernier a eu le pragmatisme de relancer Bale, qu’il voulait voir partir mais qui n’a pas trouvé de porte de sortie dans ce mercato d’été.

Le Gallois a su saisir sa chance, se montrant tranchant par ses appels. A la 12e minute de jeu, Gareth Bale a débordé sur la gauche, enchaîné deux crochets et adressé un centre rasant que Karim Benzema, en se jetant, a catapulté au fond.

De quoi donner le ton de sa prestation: le Gallois a fait admirer une pointe de vitesse impressionnante (29e, 44e) pour un joueur dont la préparation estivale a été perturbée par les interrogations sur son avenir.

Dans un match très ouvert, le Celta aurait pu égaliser mais le défenseur madrilène Raphaël Varane a coupé un centre brûlant (31e).

Égalisation invalidée

Puis l’arbitrage vidéo (VAR) a rendu un fier service à Alvaro Odriozola: le latéral merengue avait perdu un ballon dans sa surface, laissant Iago Aspas servir Brais Mendez pour l’égalisation (45e+1). Mais après visionnage des images, l’égalisation était invalidée pour un hors-jeu d’Aspas, au grand soulagement des Madrilènes.

A l’inverse, la VAR a joué un mauvais tour au Croate Luka Modric. Le Ballon d’Or 2018 a été sévèrement exclu pour une semelle sur Denis Suarez (56e), l’arbitre étant allé en bord de terrain vérifier les images.

Mais l’équipe de Zinédine Zidane n’a pas désarmé, bien aidée par les parades de son gardien belge Thibaut Courtois (48e, 58e). Et à force de multiplier les tentatives, à l’image d’un excellent Karim Benzema (47e, 61e), c’est Kroos qui a mis Madrid à l’abri d’un tir tendu surpuissant entré avec l’aide de la transversale (61e).

Ensuite, certaines séquences de jeu de ce Real en infériorité numérique ont été très séduisantes, comme sur le troisième but signé Lucas Vazquez (80e). Prometteur pour Zinédine Zidane, chargé de ramener le Real sur la voie du succès.