INSOLITE

VIDÉO | Déguisé en télé, il dépose de vieux téléviseurs devant des habitations en pleine nuit

VIDÉO | Déguisé en télé, il dépose de vieux téléviseurs devant des habitations en pleine nuit

© Instagram – Washington Post

Un mystérieux individu portant un masque en forme de TV a déposé une cinquantaine de vieux téléviseurs devant des habitations d’une ville américaine, le week-end dernier.

Un vieux téléviseur cathodique avec l’écran tourné vers leur porte d’entrée: c’est ce qu’ont trouvé une cinquantaine d’habitants du comté d’Henrico (Virginie) à leur réveil dimanche dernier. «Nous sommes tous sortis de chez nous et nous nous sommes baladés dans le quartier en regardant les téléviseurs qui se trouvaient sur les pas-de-porte», a raconté Jeanne Brooksbank, une habitante du comté, au Washington Post.

Alors que les habitants étaient déjà intrigués par cette surprise matinale, le mystère s’est encore un peu épaissi au moment de consulter les images des caméras de surveillance placées à l’entrée de certaines maisons. Dans l’une de ces vidéos, on peut voir un homme portant un masque en forme de téléviseur s’approcher doucement de la porte d’entrée pour y déposer une TV avant de partir tranquillement, en prenant le soin de saluer la caméra.

Après avoir analysé ces vidéos, la police locale a conclu qu‘il y avait au moins deux mystérieux livreurs mais l’enquête a rapidement été classée. «Rien n’a été fait de manière malveillante. Nous avons estimé qu’aucune menace crédible ne pesait sur les habitants», a expliqué le lieutenant Matt Pecka au Washington Post.

Toutefois, s’ils se font prendre, les plaisantins pourraient faire l’objet d’accusations de dépôts illégaux de déchets sur une propriété privée.

Bien que certains habitants aient eu peur dans un premier temps, ils ont ensuite trouvé l’initiative plutôt drôle. «Je trouve ça génial. C’est super de vivre une telle histoire alors qu’on vit tellement de tragédies», a déclaré une habitante tandis qu’un autre est persuadé qu’il s’agit d’une blague d’étudiants: «Je pense que ce sont des collégiens qui s’ennuyaient et qui voulaient créer le buzz avant de retourner à l’université.»