BUZZ

VIDÉO | Un ex-banquier dépense une fortune pour se transformer en reptile transgenre

VIDÉO | Un ex-banquier dépense une fortune pour se transformer en reptile transgenre

© Instagram

Un ex-banquier de 58 ans a dépensé plus de 68 000 euros en opérations de chirurgie esthétique pour se transformer en créature reptilienne transgenre.

Pour devenir un reptile, Richard Hernandez est prêt à tout. Celui qui se fait désormais appeler la «Méduse de la Légion de Tiamat» a subi 20 interventions chirurgicales pour plus de 68 000 euros. Après s’être notamment fait castrer les testicules, enlever ses oreilles, implanter 18 cornes et dédoubler la langue, il projette désormais de se faire retirer son pénis d’ici à 2025.

Mais qu’est-ce qui a déclenché cette transformation radicale? Victime d’une enfance difficile, Richard Hernandez, a développé une passion pour ces créatures rampantes après avoir été abandonné par ses parents au beau milieu d’une forêt texane. «Lorsque mes parents biologiques m’ont jeté hors de la voiture comme un déchet, c’est à ce moment-là que j’ai adopté les serpents à sonnette comme mes vrais parents.»

Laissé à ses grands-parents maternels, le résident de Los Angeles a déclaré qu’il avait été agressé à la fois verbalement, émotionnellement et physiquement par son grand-père durant son enfance. À 11 ans, il a fait son coming out mais a gardé secret son rêve de devenir une fille. Richard a ensuite obtenu son diplôme d’études secondaires, quitté son domicile et fini par devenir un banquier respecté.

Le déclic est arrivé en 1997 après que Richard ait été diagnostiqué atteint du SIDA. La première modification corporelle fut une paire de cornes à 400 dollars. «Je pensais que j’allais mourir et j’ai commencé à modifier mon corps car j‘avais l’impression d’être dans une course contre la montre», a déclaré la Méduse de la Légion de Tiamat, un nom inspiré de la mythologie mésopotamienne.

Grâce aux traitements, la charge virale du virus est désormais indétectable mais l’ex-banquier entend tout de même aller au bout de sa transformation. «Mon objectif est de briser la binarité des genres et d’inciter d’autres personnes à accepter le fait d’être non-binaires en partageant mon histoire.»

Voir cette publication sur Instagram

I had fun walking around DTLA with my purple wings.

Une publication partagée par Tiamat Dragon Lady (@tiamatdragonlady) le