FOOTBALL

Premier League: avec le VAR mais comment vivre sans Hazard?

Premier League: avec le VAR mais comment vivre sans Hazard?

Le VAR a fait son apparition en Premier League le week-end passé. Photo News

Reprise de la compétition en Angleterre le week-end dernier et premier choc important avec la nette victoire des Red Devils face aux Blues de Chelsea. Manchester United qui a terminé à 32 points du champion la saison dernière a connu des moments difficiles dans cette rencontre. L’équipe de Chelsea se cherche encore un nouvel équilibre.

L’après Hazard débute donc pour les Londoniens avec une sacrée raclée face à un concurrent direct et 4 buts encaissés. Même si les joueurs de Frank Lampard ont bien débuté la rencontre, certaines erreurs défensives leur coûtent très cher. Mais comment vivre sans Hazard?

Avec 16 buts et 15 assists la saison dernière il était, à nouveau et de loin, le joueur de Chelsea le plus prolifique. Parcours exceptionnel pour un joueur hors norme qui, en 7 saisons à Stamford Bridge, a remporté 6 trophées majeurs et marqué 110 buts dont 85 en championnat.

Dans la foulée de cette rencontre d’ouverture en championnat, l’équipe dirigée aujourd’hui par Frank Lampard vient d’essuyer une nouvelle défaite face à Liverpool lors de la Super Coupe d’Europe.

La marque Premier League se porte bien mais son arbitrage traverse une crise importante. On en parle peu car le service après vente se doit d’être parfait. Mais cette crise, bien réelle, est d’abord humaine.

Pas d’arbitre anglais lors de la dernière Coupe du Monde! C’est un signal fort pour un corps arbitral présent lors de quelques finales mémorables dans un passé assez récent. Des arbitres vieillissants qui peinent à suivre le rythme et pour d’autres, plus jeunes, une mise sous haute pression dans une compétition qui laisse peu de place à la moindre faiblesse.

En d’autres temps il n’était pas rare d’observer un referee avec plus d’abdos que certains joueurs rinçant leur après match dans un fût de Guinness.

L’avenir de l’arbitrage se déclinera peut-être au féminin.

Aujourd’hui, après la goal-line technology, le VAR prend donc le relais. Deux années de réflexion et de mise en place avant d’officialiser cette décision. Deux années à observer également ce qu’il se passe sur d’autres pelouses moins regardantes quant à la qualité de l’analyse.

Il est vrai que VAR avec 5 ou 12 caméras lors d’une retransmission télévisée (ce sont les différents modèles à la belge) n’est pas le même VAR.

Deux ans de réflexion pour les Anglais avant d’adopter ce système et en route maintenant pour deux années de mise en fonction. Après ils verront…