FOOTBALL - VU SUR INTERNET

VIDÉOS | Des agents de sécurité pour empêcher un joueur de l’Union Saint-Gilloise de s’entraîner

VIDÉOS | Des agents de sécurité pour empêcher un joueur de l’Union Saint-Gilloise de s’entraîner

Ce matin, Faïz Selemani n’a pas eu le droit de s’entraîner avec les autres joueurs de l’Union Saint-Gilloise. Photo News - Twitter

Ambiance tendue ce mercredi matin, au centre d’entraînement de l’Union Saint-Gilloise où des agents de sécurité ont interdit l’accès au terrain à Faïz Selemani, un des joueurs en vue du club.

«Voilà, on m’interdit l’accès à l’entraînement. Voilà, on veut pas que je m’entraîne, je suis obligé de rentrer au vestiaire.» Les vidéos circulent pas mal en Belgique sur les réseaux sociaux. Filmées et publiées ce matin par Faïz Selemani, le milieu de l’Union Saint-Gilloise, elles montrent le joueur entouré par plusieurs agents de sécurité qui l’empêchent de s’entraîner avec le reste de l’équipe.

Forcément inhabituelle, cette situation tendue trouve son origine dans le mercato estival. En effet, bien qu’il soit sous contrat avec l’Union jusqu’en 2021, le footballeur franco-comorien, dont le nom a été cité dans plusieurs clubs de D1A et en D2 française, souhaiterait rejoindre d’autres cieux dans les prochaines semaines. Ce que ne souhaite pas le club bruxellois qui estime les offres actuelles trop faibles.

D’après plusieurs médias belges, Faïz Selemani ne pourrait quitter l’Union que si son transfert avoisine 1,8 million d’euros.

Après avoir indiqué à BX1 qu’un «transfert reste possible s’il s’agit d’une bonne option pour toutes les parties concernées», l’Union Saint-Gilloise a communiqué en fin d’après-midi pour éclaircir la situation.

«Le 13/08/2019, la RUSG a pris la décision de placer temporairement le joueur Faïz Selemani dans le noyau B, indique le club bruxellois. Nous comprenons les envies de transfert de Faïz Selemani, mais déplorons l’attitude adoptée par le joueur lors des derniers jours. Ce mercredi, notre direction a eu un entretien constructif avec le joueur, durant lequel les deux parties ont pu échanger leurs points de vue. Le club et le joueur souhaitent désormais retrouver la sérénité nécessaire et préparer la rencontre de dimanche dans les meilleures conditions.»