BRUXELLES

Il grave ses initiales sur la fesse de son ex: deux ans de prison

Il grave ses initiales sur la fesse de son ex: deux ans de prison

Illustration photoCD - stock.adobe.com

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mercredi un homme de 32 ans originaire de Hal à deux ans de prison. T. A. a été reconnu coupable d’avoir maltraité son ex-compagne, notamment en gravant ses initiales sur ses fesses.

Le premier incident est survenu en juin 2018, lorsque T. A. a détruit la porte d’entrée de son ancienne petite amie et retiré la sonnette du mur de l’habitation. Deux mois plus tard, lors d’une dispute, il s’en est pris directement à sa victime, la frappant, l’attrapant à la gorge et la menaçant de lui «faire quelque chose».

Le trentenaire avait alors été interpellé puis libéré sous conditions. L’une de ces conditions était de laisser son ex-compagne tranquille mais, le 1er décembre 2018, il a passé la journée avec elle. En soirée, il s’est une nouvelle fois montré violent. Il s’est servi d’un verre brisé pour infliger à la jeune femme quatre coupures profondes. L’une des blessures se trouvait sur sa fesse, où il avait «gravé» les initiales de son prénom.

T.A. a affirmé ne pas se souvenir de cette soirée et, selon son avocat, il n’est pas prouvé qu’il soit l’auteur des coupures. «Il n’est pas exclu qu’il s’agisse d’automutilation», a soutenu celui-ci.

Le tribunal n’a pas suivi la défense et a condamné le prévenu à deux ans de prison.