article abonné offert

Sans cesse se renouveler pour perdurer

La Ducasse d’Ath n’a jamais été vivante. Une tradition vieille de six siècles qui fait vibrer plus que jamais les Athois, mais aussi tous ceux qui viennent partager leur folklore le week-end du quatrième dimanche d’août.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 256 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?