SOCIÉTÉ

Asile et migration: Les entrées illégales en Europe en baisse de 30% sur les sept premiers mois de 2019

Asile et migration: Les entrées illégales en Europe en baisse de 30% sur les sept premiers mois de 2019

(Photo d’illustration) AFP

Le nombre d’entrées illégales en Europe s’élève à 54300 sur les sept premiers mois de l’année, soit un ebaisse de 30% par rapport à l’année passée. La route la plus empruntée reste celle d ela Méditerranée.

Le nombre de détections d’entrées illégales par les quatre principales routes migratoires en Europe a atteint 54.300 lors des sept premiers mois de l’année, soit une baisse de 30% par rapport au chiffre un an auparavant, ressort-il mardi des statistiques de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex). La Méditerranée a été nettement moins fréquentée, au contraire de la route des Balkans.

La route qui passe par l’est de la Méditerranée reste la plus empruntée, avec 28.210 passages en sept mois, ce qui constitue une baisse de 6% sur base annuelle. L’afflux de migrants sur les îles grecques de l’archipel des Égéennes a cependant progressé d’un quart en comparaison avec la même période de 2018, ceux-ci provenant essentiellement d’Afghanistan.

La baisse la plus spectaculaire se situe à l’ouest de la Méditerranée, où 12.976 migrants – majoritairement d’Afrique sub-saharienne – ont été recensés, soit 41% de moins que durant la période allant de janvier à juillet de l’année précédente. Au centre, le recul est d’un peu moins de 25%, à 4.890 migrants, qui sont principalement issus de Tunisie, du Soudan et du Pakistan.

La route des Balkans occidentaux a elle connu une forte hausse de sa fréquentation avec 5.800 constats en sept mois, un chiffre doublé en un an.