BRABANT WALLON

PHOTOS | N25 interdite aux tracteurs: les agriculteurs ont mené des actions de blocage lundi matin

Comme ils l’avaient annoncé vendredi, les agriculteurs dont les exploitations sont situées le long de la N25, de Nivelles jusqu’à Grez-Doiceau, mènent lundi depuis 9h00 des actions de blocage de sept entrées sur cette nationale.

LIRE AUSSI | N25 interdite aux tracteurs: Les manifestants soutenus par des personnalités politiques

Il s’agissait de forcer les automobilistes à passer par les routes secondaires, comme devront le faire les tracteurs et tout le charroi agricole si l’arrêté qui a été pris récemment par le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, est appliqué à partir du 1er janvier 2020. Les agriculteurs contestent cette mesure et dénoncent le caractère unilatéral de la décision.

Plusieurs dizaines de tracteurs ont bloqué, jusqu’à midi, les entrées de la N25 à Nivelles, Thines, Promelles, Genappe, Ways, Wavre et Grez-Doiceau. Il avait été initialement décidé que seul le sens de circulation vers Louvain-la-Neuve (en venant de Nivelles) serait touché par ces actions. Mais à Ways (Genappe) en début de matinée, des tracteurs ont également bloqué l’entrée de la nationale pour les usagers qui veulent se rendre à Nivelles.

«Désolé mais pour les réclamations, voyez avec le cabinet du ministre Di Antonio», souriaient les agriculteurs en distribuant des tracts aux automobilistes forcés de faire demi-tour et d’emprunter les routes secondaires, comme la N237. Le tract distribué réaffirme la position de la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA), qui considère que la N25 est un axe routier essentiel pour les agriculteurs et demande que le charroi agricole continue à l’emprunter, avec une limitation de vitesse générale à 90km/h pour réduire le différentiel de vitesse entre les automobiles et les véhicules lents.