Enquête sur les cloches

ÉdA

Un groupe de chercheurs et d’historiens a grimpé dans le clocher de Castillon pour vérifier les inscriptions des deux cloches et enregistrer leurs sons.

Ont notamment participé Philippe Slégers, le fils du dernier fondeur de cloche en Wallonie (à Tellin), Jean Ramaekers, professeur honoraire de l’Université de Namur, qui va publier une étude sur les cloches de Wallonie, André Lépine, du Musée de Cerfontaine, auteur d’une monographie sur Castillon-Mertenne, et Cédric Leclercq, de la Maison de l’Urbanisme. L’église du village abrite une cloche fondue à Louvain en 1551 (une des quatre de cette époque, recensées en Wallonie); et une autre de 1737 due à Pierre Guillemin et à Félix Ganard. Ce dernier, arrivé de Lorraine dans les années 1690 à Silenrieux, est l’ancêtre d’André Lépine. Une raison de plus pour ce dernier de faire partie de cette expédition inhabituelle dans ce paisible village.