«Durant neuf jours, chez nous, elle sera chez elle»

C’est en chants et prières, entourée de centaines de personnes, que la statue de Notre-Dame de la Sarte a été descendue jusqu’à la collégiale.

Accompagnée par deux jeunes acolytes et la croix, 12 bénévoles hissant les bannières cousues par les sœurs Jacquemotte, deux prêtres, la chorale et Les Amis de la Sarte et des centaines de fidèles, la statue de Notre-Dame de la Sarte a entamé sa descente vers la ville, samedi à 18 h, pour le premier jour de la Neuvaine de ces Septennales 2019. Au rythme des «Je vous salue Marie» récités en boucle, comme des incantations.

À chaque chapelle du bien nommé Chemin des Chapelles, un arrêt de quelques instants et un chant marial lancé par la chorale. Sur le parcours, des curieux et les riverains, à leurs fenêtres, sur leurs terrasses. Certains, les plus jeunes, assistent au spectacle pour la première fois, les yeux étonnés; d’autres, plus âgés, sont émus, parfois aux larmes.

De l’intimité du Chemin des Chapelles, le cortège débouche sur la place Saint-Denis, noire de monde, aux sons de la société royale «Les Fanfares d’Orp». Les autorités civiles et religieuses sont là. «Tous les sept ans, nous nous donnons rendez-vous pour accueillir en notre cité la Bonne Mère, Notre-Dame de l’Espérance, commente l’abbé Michel Teheux. Héritiers d’une tradition que nous voulons toujours vivante, nous la recevons comme protectrice de nos rêves et soutien de nos engagements. Durant neuf jours, chez nous, elle sera chez elle.»

Le bourgmestre Christophe Collignon remercie quant à lui «tous ceux qui sont à pied d’œuvre depuis des mois» et forme le vœu «d’abondance pour la Ville et ses citoyens».

Le cortège rallie ensuite l’école Saint-Louis, où des enfants lisent de petits textes, puis un parking du CHRH, où des membres de l’équipe d’aumônerie catholique de la clinique prennent la parole. «Vous qui, peut-être, traversez une épreuve, nous vous souhaitons ce soir que la sérénité et la confiance l’emportent sur l’angoisse et le découragement», formule Jean-Louis, un bénévole, à l’adresse des malades.

Poursuite ensuite par la rue des Brasseurs, la grand-place (sous l’œil surpris de gens attablés aux terrasses…), la rue des Fouarges, des Rôtisseurs, le pont des Chaînes et un arrêt devant le Bethléem.

Enfin, quelques minutes plus tard, aux sons des grandes orgues, la statue de la Vierge fait son entrée dans la collégiale, pleine à craquer et dont l’escalier et la porte ont été magnifiquement décorés d’hortensias et de montages floraux bleus et blancs.

Après la messe, ils étaient encore nombreux à tenter de se faire photographier à ses côtés ou de toucher doucement ses habits d’apparat. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait, de cette émouvante ferveur qui s’est emparée des Hutois depuis samedi soir et pour quelques jours…

Le tour des quartiers/paroisses de la statue de Notre-Dame

La Neuvaine a donc débuté samedi avec la descente de la Vierge depuis la Sarte vers la collégiale, qui sera son port d’attache jusqu’à dimanche prochain et la fin des célébrations en son honneur.

Ce lundi, la statue de Notre-Dame sera à Ben-Ahin: elle arrivera à l’église à 9 h 30, puis sera amenée au home des Prés Brion début d’après-midi avant de revenir à la collégiale de Huy aux alentours de 16 h.

Mardi, elle débarquera début de matinée sur le champ de foire pour une messe donnée au stand des autos tamponneuses. À 11 h 15, déplacement motorisé du champ de foire vers le parc des Récollets puis déplacement en procession du parc vers l’église rue Saint-Pierre. Retour vers la collégiale à 16 h.

Mercredi, passage aux églises de Tihange, de la Neuville et au home Notre-Dame. Retour vers la collégiale à 16 h 30.

Jeudi, grande messe à la collégiale à 11 h avant le cortège à 15 h (départ de la Porte des Aveugles).

Vendredi, Notre-Dame honorera le quartier sud: arrivée au siège de Saint Vincent de Paul, rue des Foulons, à 9 h 30; déplacement motorisé vers le parking de la rue Sainte-Catherine à 10 h, déplacement en procession vers la Place des Italiens à 11 h, déplacement motorisé vers le home Saint-Joseph (rue des Crépalles) à 13 h 45 et retour vers la collégiale à 15 h 45.

Samedi: passage par Wanze et Statte. Arrivée à l’église de Wanze à 9 h 45, déplacement en procession vers le pont de la Mehaigne (rue Smal, Delaude, Moncousin et Wauters) à 10 h 10, déplacement en procession vers l’église de Statte à 11 h 10, déplacement motorisé vers la maison de repos du Mont Falise à 14 h et retour vers la collégiale à 15 h 30.

Enfin, dimanche, une grande messe sera donnée à 11 h avant un concert, toujours à la collégiale, à 15 h. À 20 h, eucharistie de la Neuvaine puis, en procession, remontée aux flambeaux de la statue de Notre-Dame vers la Sarte, à 21 h.