MONDE

Le Time dégaine sa Une contre la prolifération des armes à feu: «Plus de 250 fusillades en 2019. Assez»

Le Time dégaine sa Une contre la prolifération des armes à feu: «Plus de 250 fusillades en 2019. Assez»

-

Elle n’est composée que de noms de villes qui laissent apparaître le mot «Enough» (assez): la couverture du Time veut marquer les esprits et faire ouvrir les yeux, encore, suite aux dernières fusillades de masse aux États-Unis.

Quelque 253 noms de villes recouvrent la Une du prochain numéro du magazine américain Time, à paraître dans quelques jours.

Parmi les mots qui ressortent, on déchiffre Gilroy, Dayton et El Paso, les derniers endroits où des fusillades de masse ont frappé le pays. Les 250 autres forment la liste affolante des fusillades qui ont eu lieu depuis le début de l’année aux États-Unis.

Et le Time d’accompagner sa couverture d’un message pour que cesse l’immunité du lobby des armes.

«Il ne devrait pas être plus facile de posséder et d’utiliser une arme à feu que de posséder et de conduire une voiture. Pourquoi les fabricants d’armes à feu devraient-ils être protégés de toute responsabilité?», s’interroge Edward Felsenthal, rédacteur en chef et PDG du Time.

Si certains doutent d’avoir d’autres choix que de vivre dans la peur constante, alors que 265 millions d’armes circulent dans le pays, le Time, lui, n’en peut plus.

«Oui, nous avons le choix en tant que société. Pas un choix parfait. Ni une solution garantie. Mais ne rien faire face à ces meurtres de masse dans notre société est indéfendable. Assez», lance le magazine, reprenant ce mot qui parcourait déjà la couverture de son numéro du 2 avril 2018, après une tragique fusillade dans un lycée de Parkland.

Le Time dégaine sa Une contre la prolifération des armes à feu: «Plus de 250 fusillades en 2019. Assez»
À droite, la couverture montrant des étudiants de Parkland ainsi que des jeunes ayant lancé le mouvement «March for Our Lives», contre les armes à feu. Time