MUSÉE

À l’école d’Autrefois

À l’école d’Autrefois

Le tablier protégeait les vêtements mais gommait (effaçait) aussi les différences entre les élèves. Espace Masson

Se glisser pendant une heure dans la peau d’un écolier de 1932, c’est possible, et ça se passe à Treignes (Viroinval, province de Namur). L’expérience est originale et amusante.

Discipline et respect

Dans la classe, tout le monde porte un tablier. Pupitres, ardoises, porte-plumes, encriers, buvards, tableau en bois, cartables en cuir: le matériel d’époque est réuni pour se projeter dans le passé. Et suivre la leçon d’une institutrice particulièrement sévère. Les règles sont nombreuses dans la classe. Il faut par exemple se tenir assis bien droit, il est interdit de lécher son doigt pour tourner la page d’un livre, on doit se lever quand on prend la parole et ne surtout pas bavarder! L’institutrice, du haut de son estrade, prend son rôle très au sérieux. Quand elle parle des punitions de l’époque, il y a de quoi frissonner. Il valait mieux être sage pour ne pas risquer de devoir s’agenouiller sur une règle.

Cet été, les «élèves» (enfants, parents et grands-parents) de L’École d’Autrefois sont invités à suivre une leçon sur le cycle de l’eau.

La promenade dans Treignes (à 10h) et l’École d’Autrefois (à 11h, 14h, 16h) sont accessibles à tous sans réservation (sauf grand groupe). D’autres activités sur:

www.espacemasson.be

Le sondage de la semaine