TRIATHLON

Claude Desmet, le triathlète au grand cœur

Claude Desmet, le triathlète au grand cœur

Claude Desmet participera au triathlon longue distance d’Almere au profit de «Leg’s Go». ÉdA – 5042282395

Claude Desmet participera à un triathlon longue distance à Almere pour permettre à un athlète moins valide d’atteindre son rêve.

Pour Claude Desmet, la vie est une aventure extraordinaire qui nous permet de réaliser nos rêves les plus fous. Touche à tout dans le sport depuis sa plus tendre enfance, le triathlon est venu un peu par hasard.

Si auparavant, Claude a bien participé à quelques petites épreuves dans la discipline, c’était sans entraînement particulier mais plus pour le plaisir de découvrir d’autres sensations. Mais pour le sportif passionné, Hawaï et son mythique Ironman dont il rêve comme un but ultime, lui trotte dans la tête.

Puisqu’il courait et qu’il roulait à vélo depuis des années, le Guibertin n’avait plus qu’à bien s’entraîner en natation, discipline qu’il maîtrise le moins, pour réaliser son rêve et s’inscrire sur un triathlon longue distance. «Au début des entraînements, j’appréhendais énormément la partie natation. Il faut dire que je ne savais pas nager plus de deux longueurs d’affilée. Mais à force de motivation et de persévérance, on finit toujours par y arriver.»

Six entraînements par semaine

Assidu dans sa préparation, Claude Desmet consacre beaucoup de temps à ses six entraînements par semaine. «Ce qui me fait le plus peur, c’est la gestion de l’effort, l’alimentation et la transition vélo-course à pied. Continuer quand le corps dit stop mais que la tête dit on va au bout.»

Bien conscient de la chance qu’il a d’avoir la santé qui lui permet de pratiquer du sport comme il l’entend, c’est pour ceux qui ont moins de chance que lui qu’il a décidé de s’aligner au départ du triathlon longue distance le 14 septembre à Almere aux Pays-Bas. «J’avais envie de mettre du sens dans mon projet. Que mon rêve sportif puisse permettre à un athlète moins valide de réaliser le sien. Des valeurs comme «Donner et recevoir» sont des valeurs importantes pour moi et j’essaie de les véhiculer autour de moi.»

Soutenir l’association Leg’s Go lui est venu comme une évidence. Admiratif devant la volonté des athlètes moins valides pour aller au bout de leur objectif, le Guibertin aimerait apporter sa contribution en récoltant des fonds pour fournir des prothèses et l’encadrement aux personnes amputées qui souhaitent (ré)apprendre à courir. «Il est possible de me parrainer en versant un don sur le compte de l’ASBL. Cette association œuvre dans l’accompagnement de sportifs qui ont perdu des membres inférieurs. Luc Huberty, le fondateur de Leg’s Go, amputé en 2001 suite à un accident de la route, est devenu, lui-même, un triathlète de haut niveau.»

Même s’il donnera le meilleur de lui-même lors de cette compétition, Claude n’a pas l’ambition de faire un podium. «Même si ce sont les championnats d’Europe de triathlon, mon seul but est de boucler les 3 800 m de natation, les 180 km de vélo et les 42 km de course à pied! J’ai choisi Almere car il s’agit du deuxième triathlon le plus vieux au monde, gage de qualité et d’expérience. De plus, c’est aux Pays-Bas et la proximité permet à ma famille et amis de m’y accompagner. Et j’aurai bien besoin de leurs encouragements!»