POLITIQUE

Une bannière suspendue au domicile de Bart De Wever… pour le pousser dans les bras du Vlaams Belang?

POLITIQUE

Une bannière suspendue au domicile de Bart De Wever… pour le pousser dans les bras du Vlaams Belang?

Une bannière suspendue au domicile de Bart De Wever… pour le pousser dans les bras du Vlaams Belang?

La banderole a été accrochée au domicile du président de la N-VA. Belga

À Deurne, une bannière affichant le slogan «N’oubliez pas les 810.000 électeurs!» a été accrochée au domicile du formateur flamand et président de la N-VA, Bart De Wever, a-t-on constaté dans la nuit de dimanche à lundi.

Le slogan fait vraisemblablement référence au nombre de personnes ayant voté pour le Vlaams Belang lors des dernières élections.

Les spéculations vont bon train ces derniers jours sur la formation d’un gouvernement en région flamande. Selon des rumeurs circulant fin de semaine passée, Bart De Wever, en tant que formateur, devait signifier au Vlaams Belang qu’il est impossible de gouverner avec lui au niveau flamand. M. De Wever s’est entretenu ces derniers jours avec l’Open Vld, le CD&V, le sp.a et le Vlaams Belang. Mais aucun signe ne permet pour l’heure de savoir quelle option sera privilégiée.

Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken n’a pas encore eu de nouvelles du formateur, a-t-il indiqué ce dimanche midi dans les médias flamands: «J’attends toujours un signal de Bart De Wever pour savoir si la volonté de l’électeur est respectée. La période à venir est cruciale et ne doit pas s’éterniser.»

Une bannière suspendue au domicile de Bart De Wever… pour le pousser dans les bras du Vlaams Belang?

La banderole a été accrochée au domicile du président de la N-VA. Belga

À Deurne, une bannière affichant le slogan «N’oubliez pas les 810.000 électeurs!» a été accrochée au domicile du formateur flamand et président de la N-VA, Bart De Wever, a-t-on constaté dans la nuit de dimanche à lundi.

Le slogan fait vraisemblablement référence au nombre de personnes ayant voté pour le Vlaams Belang lors des dernières élections.

Les spéculations vont bon train ces derniers jours sur la formation d’un gouvernement en région flamande. Selon des rumeurs circulant fin de semaine passée, Bart De Wever, en tant que formateur, devait signifier au Vlaams Belang qu’il est impossible de gouverner avec lui au niveau flamand. M. De Wever s’est entretenu ces derniers jours avec l’Open Vld, le CD&V, le sp.a et le Vlaams Belang. Mais aucun signe ne permet pour l’heure de savoir quelle option sera privilégiée.

Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken n’a pas encore eu de nouvelles du formateur, a-t-il indiqué ce dimanche midi dans les médias flamands: «J’attends toujours un signal de Bart De Wever pour savoir si la volonté de l’électeur est respectée. La période à venir est cruciale et ne doit pas s’éterniser.»