TENNIS

VIDÉOS | Washington: Nick Kyrgios fait le show et file en finale grâce à... un spectateur

VIDÉOS | Washington: Nick Kyrgios fait le show et file en finale grâce à... un spectateur

Nick Kyrgios a livré une prestation de grande qualité en demi-finale du tournoi de Washington. AFP

Le joueur australien s’est qualifié pour la finale du tournoi de Washington grâce au conseil d’un spectateur.

Nick Kyrgios (ATP 52) avait le sourire des grands jours au terme de sa demi-finale remportée ce samedi soir contre Stefanos Tsitsipas. Et pour cause, en plus de battre le 6e joueur mondial, l’Australien a livré une prestation de grande qualité tout en restant dominant ses nerfs capricieux.

Ainsi, le joueur de 24 ans s’est imposé 6-4, 3-6, 7-6 (9/7) face à la tête de série N°1 grâce notamment à son service de plomb (19 aces) et rencontrera en finale le Russe Daniil Medvedev (ATP 10), vainqueur dans l’autre demi-finale du lucky loser allemand Peter Gojowczyk (ATP 122).

Mais si sa victoire de ce samedi a aussi marqué les esprits, c’est parce que Nick Kyrgios n’a pas oublié de faire le show.

Après s’être moqué gentiment de son adversaire du jour en lui tendant une paire de chaussure - Stefanos Tsitsipas a connu de sérieux problèmes de chaussure durant le tournoi américain - l’Australien a bouclé son match en jouant avec le public. Ce qu’il a fait? Demander conseil à un spectateur.

Le «chaussure-gate» de Stefanos Tsitsipas

Pour arriver en demi-finale du tournoi de Washington, Stefanos Tsitsipas, 6e mondial, a écarté Benoît Paire au terme d’un match tendu et marqué par... un souci de chaussure.

En effet, le joueur français, 30e joueur mondial, a eu du mal à cacher son énervement lorsque son adversaire a dû interrompre le match en plein jeu pour changer de chaussure gauche après avoir cassé malencontreusement son lacet sur un appui. Ce qui lui arrive régulièrement, et pour la 3e fois en trois matches à Washington.

«Je n’en fais pas exprès [...] C’est très irritant pour moi de continuer à jouer avec une chaussure non serrée, elle peut s’enlever à tout moment», s’est justifié le Grec au sujet de ce qui a vite été appelé un «chaussure-gate» sur les réseaux sociaux, indiquant que sa relation avec Benoît Paire était apaisée malgré les protestations du Français. Celui-ci avait notamment «imité» Stefanos Tsitsipas en allant s’asseoir sans raison entre deux points pour retirer sa chaussure.

Au final, le Français, après avoir bien résisté dans la première manche, a volé en éclats (7-5, 6-0) contre le Grec, qui atteindra ce lundi pour la première fois de sa jeune carrière le 5e rang mondial.

Chose incroyable, Nick Kyrgios a pris soin de demander ce qu’il devait faire à un spectateur pour remporter la balle de match qu’il s’apprêtait à jouer. Un moment totalement inattendu qui s’est ponctué de la plus belle des manières puisque l’Australien a finalement remporté le point d’un coup droit dévastateur. Ce qui valait bien une poignée de main entre le joueur et son coach d’un soir ainsi qu’une ovation du public.

Reste que ce moment de complicité risque de ne pas faire oublier tous les précédents débordements aux yeux des détracteurs de Nick Kyrgios. Plus tôt cette semaine, il avait balancé une bouteille d’eau sur la chaise de l’arbitre central tout en prétextant qu’elle lui avait échappé des mains.