MONDE

VIDÉO | Elle empêche un homme de se suicider en lui récitant du Linkin Park

Aux États-Unis, une femme a empêché un homme de se jeter du haut d’un pont en lui récitant les paroles d’une chanson de Linkin Park.

Plus de deux ans après le suicide de Chester Bennington, l’héritage laissé par le chanteur de Linkin Park est encore grand. Si la musique n’a pas réussi à sauver le leader du groupe de nu metal de ses démons, elle a toutefois sauvé la vie d’un Américain qui s’apprêtait à se jeter du haut d’un pont.

En février dernier, Cristina Settanni roulait en voiture lorsqu’elle a aperçu un homme assis sur le rebord d’un viaduc, prêt à se jeter dans le vide. «Je ne pensais pas vraiment m’arrêter», a-t-elle confié. «Je l’ai vu dans mon rétroviseur et je me suis arrêtée parce que personne d’autre ne l’a fait. Je me suis arrêtée parce que j’ai vécu la même chose, alors je savais ce qu’il ressentait. Il avait besoin que quelqu’un se soucie de lui et lui dise qu’il n’avait pas besoin de faire ça.»

La jeune femme est sortie de son véhicule et s’est assise avec l’homme en détresse pour le dissuader de commettre l’irréparable. C’est alors qu’elle lui a cité les paroles de la chanson «One More Light», de Linkin Park: «Si une lumière de plus s’éteint, qui s’en soucie? Eh bien, moi.»

À l’écoute de ces douces paroles, l’homme a fondu en larmes avant d’être tiré du rebord par un policier qui avait été appelé sur les lieux. «Je ne savais pas si la chanson résonnerait en lui mais il a pleuré», s’est réjouie Cristina.

L’histoire s’étant conclue de manière positive, la police du comté d’Orange, en Floride, a décidé de rendre les images publiques. Ce qui n’a pas échappé aux membres restants de Linkin Park, qui ont remercié Cristina Settanni pour son courage. «Merci Cristina», ont-ils tweeté.

Rongé par la dépendance aux drogues et à l’alcool et par un viol subi durant son enfance, Chester Bennington avait mis fin à ses jours en juillet 2017, à l’âge de 41 ans. Tout au long de sa carrière, le chanteur avait réussi à surmonter la dépression grâce à la musique avant de sombrer à nouveau après le suicide de son ami et chanteur de Soundgarden, Chris Cornell.

La chanson «One More Light» se trouve sur le dernier album du groupe, sorti deux mois avant la mort du chanteur.