BELGIQUE

La frégate Leopold 1 appareille pour une mission de près de cinq mois dans l’Atlantique

La frégate Leopold 1 appareille pour une mission de près de cinq mois dans l’Atlantique

La frégate Léopold 1 dans le port militaire de Zeebrugge. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK BELGA

La frégate Léopold 1 de la Marine va participer pendant près de cinq mois à l’une des escadres maritimes de l’OTAN capable d’être déployée à bref préavis partout dans le monde.

Le bâtiment de guerre long de près de 124 mètres et son équipage de 162 personnes ont quitté le quai de la base navale sur le coup de midi. Ils ne reviendront à Zeebrugge qu’à la mi-novembre, avec une nouvelle mission en décembre, toujours au sein de l’escadre permanente de l’OTAN numéro un, le «Standing NATO Maritime Group 1» (SNMG-1) sous commandement américain.

Quelque 400 membres des familles, parfois émus aux larmes, ont assisté au départ de la frégate, a constaté sur place l’agence Belga.

Durant cette période, le Léopold 1 participera à deux exercices «high end» (de haute intensité) dans le cadre de l’OTAN, ainsi qu’à d’autres exercices de moindre ampleur face aux côtes canadiennes puis britanniques, ont expliqué vendredi des responsables militaires.

La frégate effectuera aussi une escale au port de New York, la première du genre pour un navire de la Marine depuis quinze ans, selon eux.

La Marine dispose de deux frégates: le F930 Léopold, qui est «pleinement opérationnel» à l’issue d’un long entraînement – plusieurs mois, selon son commandant, le capitaine de frégate Frederick Van de Kerckhove – et le F931 Louise Marie qui n’est que partiellement disponible après une période opérationnelle.