FRANCE

Le tableau «L’Origine du monde» et le post Facebook d’un internaute: la fin du dénouement

Le tableau «L’Origine du monde» et le post Facebook d’un internaute: la fin du dénouement

L’Origine du monde, de Gustave Coubet. Reporters/BSIP

L’affaire datant d’il y a 8 ans entre Frédéric Durant et Facebook est enfin résolue. L’internaute avait publié une photo du tableau de Gustave Courbet «L’Origine du monde», qui représente un sexe féminin en gros plan. Son compte Facebook avait alors été désactivé.

C’est une affaire qui dure depuis maintenant huit ans. Frédéric Durand, professeur de métier et amateur d’art, avait vu son compte désactivé le 27 février 2011. La cause? Il avait publié une photo du tableau de Gustave Courbet «L’Origine du monde», qui représente un sexe féminin en gros plan. Le réseau social avait à l’époque désactiver son compte «sans préavis ni justificatif».

Le professeur avait alors attaqué Facebook en justice. En mars 2018, le tribunal n’avait pas donné raison à Frédéric Durand, jugeant qu’il n’y avait aucune preuve «que la désactivation du compte Fred La Face de Fredb (NDRL: le nom de son compte Facebook) serait due à l’affichage sur le mur d’une photo du tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde».

Cependant, le tribunal a reconnu une «faute» de Facebook. Le réseau social a exercé «son droit de résiliation sans opposer à Frédéric Durand un délai de préavis raisonnable et sans préciser les raisons de cette désactivation». Le tribunal a aussi souligné que Frédéric avait ouvert un autre le compte le jour même de la désactivation du premier, et avait aussi publié la même photo. Et ce nouveau compte est encore actif actuellement.

Si l’avocat du paignant a annoncé qu’il ferait appel à cette décision, Frédéric Durand a annoncé ce jeudi 1er août qu’il abandonnait toutes les charges contre Facebook. Apparemment, un accord aurait été trouvé entre les deux opposants, autour d’un don commun versé à une association de Street art. Le montant de ce don n’est pas encore dévoilé.