L’album souvenir des années septennales (2/2)

 L’album souvenir des années septennales (2/2)

Chaque édition des Septennales a pu compter sur son lot de bénévoles et participants. Ici, en 1984. Doc

On continue à feuilleter l’album souvenir des Septennales. En nous replongeant dans les éditions de 1970 à 2012.

+ À lire | Les anecdotes de Léopold

Pluie, crachin, nuages, canicule… La procession du 15 août à Huy a connu à peu près toutes les météos possibles à cette période de l’année. L’édition 1970 des Septennales va pourtant se révéler particulièrement… aquatique. Les Hutois sont encore nombreux à assister au cortège depuis Statte jusqu’à la Grand-Place.

+ À lire | Le cortège est passé deux fois

Mais le soir, la Vierge poursuit son périple… sur la Meuse. Notre-Dame défile en bateau en trônant sur une vedette de la Force navale. Le public est nombreux sur les quais malgré la pluie. Petit bémol: dans la féerie des lumières des bateaux, la Vierge est peu visible.

+ À lire | On professionnalise avec «Tour des Sites»

Changement de ton en 1977. On reste sur la terre ferme. Pour cause de travaux, le cortège du 15 août va même se limiter à la rive gauche. Le changement est aussi palpable dans l’esprit des organisateurs qui veulent moins de spectaculaire et en se recentrant sur le plan spirituel. De l’avis des témoins de l’époque, cette édition est moins grandiose mais plus profonde.

+ À lire | Mais où sont passés les costumes?

En 1984, c’est l’année du renouveau et du retour à un certain spectacle. Ce dynamisme, on le doit à Camille Delvaux et Christian Hallut. Ils donnent un souffle nouveau à la manifestation.

+ À lire | Historique et religieux

Le cortège se compose de 22 chars et une trentaine de groupes qui se partagent 300 costumes. La belle fête retrouve l’engouement populaire qu’elle avait quelque peu perdu durant les années 70.