article abonné offert

FOIRE DE LIBRAMONT

«L’aratel, c’est assurément l’avenir»

«L’aratel, c’est assurément l’avenir»

Freddy Schmitz croit à l’avenir du trait à travers le croisement entre le trait ardennais et l’arabe ou le cob. ÉdA

Une soixantaine de chevaux étaient à l’expertise lundi sur le champ de foire. Freddy Schmitz croit au cheval croisé aratel.