CYCLISME

INFOGRAPHIE | Tour de France: près de 800 000 euros de gains pour Ineos, les équipes belges à la fête

INFOGRAPHIE | Tour de France: près de 800 000 euros de gains pour Ineos, les équipes belges à la fête

Photo News

Ineos, l’équipe du vainqueur Egan Bernal, a récolté près de 800 000 euros de primes sur le Tour de France 2019 alors que les équipes belges se sont également taillé une belle part du magot.

Pour cette 106e édition du Tour de France, les organisateurs avaient prévu une dotation totale de près de 2,3 millions d’euros. Au terme de cette passionnante Grande Boucle, quelles équipes ont décroché la plus grosse part du gâteau?

D’après le décompte des gains publié dimanche soir par les organisateurs, c’est l’équipe Ineos qui termine en tête du classement avec un total de primes frôlant les 800 000 euros. La part la plus importante de cette somme est représentée par le chèque de 500 000 euros remis au lauréat ainsi que celui de 200 000 euros remis à son dauphin et coéquipier, le Britannique Geraint Thomas.

Côté belge, le bilan est très satisfaisant puisque l’équipe Deceuninck Quick-Step, forte de ses trois victoires et des performances de haut vol de Julian Alaphilippe, termine en troisième position de ce classement derrière l’équipe Jumbo-Visma de Wout van Aert.

Grâce à ses quatre succès d’étapes et à ses nombreuses places d’honneur, la formation Lotto-Soudal intègre, elle, le top 5 de ce classement, derrière l’équipe Bora mais juste devant les Movistar.

Un peu plus loin, on retrouve Wanty – Groupe Gobert à la 13e place. Première équipe hors World Tour de ce classement, l’équipe belge a bien justifié son invitation sur le Tour en se classant loin devant les autres formations invitées comme Arkéa Samsic, Cofidis ou encore Total Direct Energie.

L’équipe française Total Direct Energie est d’ailleurs la moins payée puisqu’elle est repartie avec 17 760 euros, soit une moyenne de 2 207 euros pour chaque coureur présent au départ de Bruxelles.