JOGGING

Une toute petite centaine, seulement

Une toute petite centaine, seulement

Le départ était groupé pour les deux distances, ce vendredi à Hastière. Amandine Gilson

Conditions climatiques extrêmes, week-end chargé, voilà peut-être de quoi justifier le manque de participants à Hastière.

La Meuse était presque littéralement en feu, ce vendredi soir à Hastière. Pour la cinquième année, lors de la fête du village, Vincent Scaillet et son équipe ont mis sur pied le jogging d’Hastière, dans des conditions encore une fois assez chaudes. Alors que le thermomètre affichait encore 36 degrés, il fallait être courageux pour s’élancer sur l’une des deux distances proposées, à savoir cinq ou douze kilomètres. Cela explique très certainement le manque de succès de l’événement qui n’a attiré qu’une toute petite centaine de participants.

Bekkali encore et toujours devant

Sur le parcours de cinq kilomètres, similaire aux années précédentes, avec des passages en bord de Meuse, très plats et linéaires, Omar Bekkali a décroché la victoire. Spécialiste des courses d’escaliers, où il excelle puisqu’il est pour le moment leader du Vertical World Circuit, il a opté pour la petite distance, ayant prévu de repartir sur le long parcours après avoir franchi la ligne d’arrivée pour accompagner un de ses amis. Quinze jours après la manche de Londres, il ne voulait surtout pas louper l’épreuve qui se déroule à quelques kilomètres à peine de chez lui, avant de participer à la manche de Cologne et celle de Pékin. Grégoire Tilmant a terminé à la seconde place, juste devant David Cleten.

Chez les filles, Maelyss Rommel a été la plus rapide.

La 25e de Mahia cette année

La montée sèche et le passage dans les bois n’ont pas empêché Sébastien Mahia de décrocher sa vingt-cinquième victoire de l’année. Parti sur le rythme d’Omar, en maintenant l’écart de deux cents mètres, le Namurois s’est retrouvé en tête après la bifurcation. Derrière, personne, ou presque… Il s’est finalement imposé avec une belle avance devant deux athlètes qui se sont disputés la seconde place. Au sprint, c’est finalement le triathlète Jonathan Fabry, tout juste remis du triathlon international de la Haute-Meuse, qui a devancé Étienne Demadré.

Anaïs Witpas faisait partie des trois dames présentes sur la ligne de départ. Elle a été la première à franchir la ligne d’arrivée, sous la grosse chaleur vespérale.