«Des larmes dans la pluie» pour Rutger Hauer, l'acteur de «Blade Runner» décédé à 75 ans

«Des larmes dans la pluie» pour Rutger Hauer, l'acteur de «Blade Runner» décédé à 75 ans

AFP/Archives

Chevelure blonde, regard perçant et plus de cent films à son actif, l'acteur néerlandais Rutger Hauer, décédé mercredi à 75 ans, a accédé au rang d'icône mondiale grâce à son rôle d'androïde dans le classique de science-fiction "Blade Runner" (1982)

Son célèbre monologue dans la scène finale, en face d'un Harrison Ford terrifié, pourrait lui servir d'épitaphe: "J'ai vu tant de choses que vous, Humains, ne pourriez croire... tous ces moments se perdront dans l'oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir".

Le film, qui se déroule dans un Los Angeles dystopique en 2019, a catapulté Néerlandais sur la scène internationale. Il y jouait le rôle de Roy Batty, chef intelligent et violent d'un groupe de renégats "réplicants", des androïdes créés à l'image de l'homme.

"La moitié de Roy, c'est moi", avait un jour raconté l'acteur, qui jouera ensuite un grand nombre de rôles de "méchant".

"Je n'arrive toujours pas à croire que je suis devenu une icône pratiquement à cause de ce seul film", avait affirmé l'acteur, à l'occasion du trentième anniversaire de sa sortie.

Avec Harrison Ford dans le rôle principal, le film n'avait à l'époque pas remporté un grand succès. Mais au fil des ans, il est devenu culte grâce à des groupes de fans dévoués.

"J'ai l'impression que les ailes de Blade Runner me transportent littéralement", avait expliqué Rutger Hauer en 2016.

Jeune rebelle

Né en janvier 1944 dans la région d'Amsterdam de parents acteurs et directeurs d'une école de théâtre, le jeune Rutger montre très tôt une nature rebelle et sauvage.

A 15 ans, il fugue et prend une place sur un navire marchand de la marine néerlandaise. Après avoir parcouru le monde, il retourne aux Pays-Bas, où il travaille comme électricien avant de rejoindre une troupe de théâtre.

C'est en 1969 que se présente sa première opportunité sérieuse quand il est choisi pour le premier rôle dans la série néerlandaise médiévale Floris, réalisée par un certain Paul Verhoeven, futur metteur en scène de "RoboCop" et "Basic Instinct". Ce rôle signe le début d'une collaboration rapprochée entre les deux hommes.

Rutger Hauer joue Eric, sculpteur bohème à l'époque de la libération sexuelle, dans le premier film du réalisateur, le sulfureux "Turkish Délices" en 1973. Et tient avec Jeroen Krabbé la tête d'affiche dans ce qui deviendra le classique des classiques du cinéma néerlandais, "Le Choix du destin", en 1979.

Mais c'est quand l'acteur fait équipe avec la star d'Hollywood Sylvester Stallone dans le thriller "Les faucons de la nuit" en 1981 que le public américain le découvre.

"Absolument terrifiant"

L'année suivante, il prend le rôle de Roy Batty. "C'était un opéra érotique, un film exagéré et intéressant, un film sexy, mais trop en avance sur son époque, 30 ans trop en avance", avait estimé l'acteur.

Une suite du film culte, intitulée "Blade Runner 2049", est sortie en octobre 2017, avec Harrison Ford et Ryan Gosling. Dès le début du projet, Rutger Hauer assurait qu'il n'y participerait pas, souhaitant éviter de "s'enliser dans les mêmes rôles".

Récompensé par un Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle en 1988 pour "Les Rescapés de Sobibor", Rutger Hauer a enchaîné les rôles au cours de sa carrière, comptant plus de 100 films à son actif.

En 1986, son rôle d'auto-stoppeur meurtrier dans "Hitcher" lui permet à nouveau de déployer tout ses talents d'acteur.

Sa dernière apparition au cinéma date de 2018, avec "Les Frères Sisters" du réalisateur français Jacques Audiard.