SANTÉ

L’UE débloque 1,7 million pour une recherche belge sur de nouveaux anti-inflammatoires

L’UE débloque 1,7 million pour une recherche belge sur de nouveaux anti-inflammatoires

BELGA/AFP

Une équipe de chercheurs de la Vrije Universiteit van Brussel (VUB) a reçu 1,7 million d’euros dans le cadre de ses travaux, qui seront menés durant les quatre prochaines années, sur sur des médicaments anti-inflammatoires alternatifs et innovants. Une équipe internationale de scientifiques y participera, indique dimanche l’université bruxelloise.

Dans un premier temps, les chercheurs se concentreront sur les médicaments pour les maladies inflammatoires du foie, du système cardiovasculaire et des articulations. Leurs travaux seront dirigés par le professeur Mathieu Vinken, pharmacien toxicologue au département des sciences pharmaceutiques et pharmacologiques de la VUB. Il pourra compter sur l’aide de son collègue Steven Ballet, chimiste au sein des départements de génie chimique et des sciences biologiques.

La collaboration internationale inclut également des scientifiques de l’Université de Genève (Suisse), de l’Universidade da Coruña (Espagne) et de la société espagnole ProtoQSAR SL.

L’Union européenne alloue pas moins de 3,5 millions d’euros à la recherche de nouveaux médicaments anti-inflammatoires, dans le cadre de son programme, très prisé, «Technologies futures et émergentes». L’Europe souhaite de la sorte développer des technologies de pointe en explorant des idées risquées, mais fondées sur la science. La VUB en a donc reçu 1,7 million de la somme totale.