Francofolies de Spa - La Bruelmania s'est emparée de Spa

(Belga) Pour sa cinquième participation au festival, Patrick Bruel a particulièrement enflammé le public des Francofolies de Spa, samedi soir. Ses titres ont semblé ancrés dans les esprits, voguant de génération en génération.

Bruel, qui vient de fêter ses 60 ans, en a mis plein les yeux et les oreilles aux quelque 15.000 Francofous qui s'étaient massés aux quatre coins de la place Royale pour apprécier sa prestation. Il fête cette année ses 35 ans de carrière musicale. Aidé par une scénographie recherchée et un son bien équilibré, l'artiste n'a pas ménagé sa peine durant près de deux heures pour livrer un concert d'une rare intensité. Patrick Bruel était heureux d'être là et l'a démontré à l'envi. Les premières notes de "Comment ça va pour vous", un succès de 1984 aménagé pour la circonstance, auront suffi à faire chavirer le public qui n'en demandait pas tant pour entamer karaoké sur karaoké avec "Alors regarde" et "Qui a le droit", arrachant même au passage une larme à l'artiste en communion avec son public. Deux heures de voyage dans un répertoire riche de standards repris en chœur par les Francofous et de moments plus intimistes faits de ballades et morceaux forts de sens. Des sonorités actuelles, une vraie présence scénique et un public au diapason ont fait de son 5e concert aux Francofolies de Spa, un moment unique. "Merci Spa pour cette soirée de dingue. On a reçu plus qu'on ne le pensait. C'est pour des moments comme ceux-là que l'on choisit cette route, que l'on fait ce choix et qu'on laisse certaines choses sur le côté", a déclaré l'artiste, rendant dans la foulée hommage à Johnny Hallyday en reprenant, seul à la guitare, "j'ai oublié de vivre". Il dédié le concert à Joëlle Balis, policière bruxelloise atteinte d'un cancer en phase terminale qui a rencontré Patrick Bruel peu avant le concert. (Belga)