BRAINE-L’ALLEUD/WATERLOO

Des ossements datant de la bataille de Waterloo découverts à la ferme de Mont-Saint-Jean

Des ossements datant de la bataille de Waterloo découverts à la ferme de Mont-Saint-Jean

La ferme a servi d’hôpital de campagne pour les soldats anglais et le site n’avait jamais été fouillé (photo d’archives). EdA

Des fouilles ont permis de découvrir, sur le site de la ferme de Mont-Saint-Jean (Brabant wallon), des ossements humains datant de la bataille de Waterloo.

Des fouilles archéologiques menées par l’association britannique Waterloo Uncovered, en coopération avec les archéologues de la Région wallonne, ont permis de découvrir sur le site de la ferme de Mont-Saint-Jean, dans le Brabant wallon, des ossements humains datant de la bataille de Waterloo, annonce ce vendredi la brasserie John Martin. Il s’agit de jambes, sans doute amputées par des chirurgiens. La ferme a servi d’hôpital de campagne pour les soldats anglais et le site n’avait jamais été fouillé. Jeudi, les archéologues ont également retrouvé un mortier non explosé de 1815, ce qui a entraîné l’intervention de démineurs.

«C’est une découverte importante. Quand nous avons racheté la ferme de Mont-Saint-Jean en 2013, nous avions conscience de toute son importance historique. Y découvrir aujourd’hui des traces concrètes de la bataille de Waterloo rajoute une dimension émotionnelle sans pareil», commente Anthony Martin, dont le groupe exploite commercialement le site.

On estime que durant la bataille de juin 1815 qui a opposé les troupes de Napoléon aux Alliés, environ 6.000 soldats blessés auraient reçu de premiers soins à la ferme de Mont-Saint-Jean. Les bâtiments n’avaient jamais été fouillés auparavant, d’après le professeur de l’université de Glasgow Tony Pollard, archéologue en chef du projet Waterloo Uncovered.

Organisées depuis 2015 sur le site de la bataille de bataille de Waterloo, les campagnes de fouilles estivales Waterloo Uncovered sont menées par des archéologues professionnels qui travaillent aux côtés de soldats et de vétérans de l’armée britannique. Le projet comporte un volet caritatif, visant au rétablissement et à la réadaptation à la vie civile de combattants blessés au combat ou souffrant de stress post-traumatique après avoir mené des missions au sein de l’armée.