DIVISION III AMATEURS

Otte: «Mormont, c’est la famille»

Otte: «Mormont, c’est la famille»

Steve Otte reste à Mormont, mais il doit d’abord fondre. ÉdA – 40504685091

«Je pense que je vais arrêter. » Il y a quelques semaines encore, Steve Otte pensait que le foot et lui, c’était terminé.

Mais quand on a le virus sans l’antidote, impossible de se guérir. Surtout quand on se sent bien dans son environnement.

Raisons pour lesquelles le Saint-Georgien de 28 ans a finalement décidé de continuer le sport dans lequel il a titillé le monde pro, notamment au Standard où il fut, jadis, le chouchou de László Bölöni. Et de prolonger à Mormont. « J’avais aussi une proposition de Herstal, mais Mormont, c’est la famille, assure Steve. Je ne pouvais pas aller ailleurs. Puis arrêter le foot, ce n’est pas possible. J’ai trop ça dans le sang. Je ne peux pas vivre sans ma passion. Mais je suis réaliste désormais. Je sais que je n’aurai plus une grande carrière. Une seule chose m’intéresse: prendre du plaisir sous la conduite de Philippe Medery, qui est la classe incarnée. Je suis devenu chef boucher au Carrefour Market de la Préalle. Je ne peux donc plus consacrer le même temps au foot. Jouer en D1, D2 ou D3 amateurs, ça ne change plus rien pour moi. »

Première mission pour Steve: perdre du poids. « J’ai une dizaine de kilos en trop, rigole-t-il. Quand je serai bien, alors, je pourrai rejouer des matches. Mais je veux renvoyer l’ascenseur au club. Je vais faire du fond. Histoire qu’on retrouve un peu le vrai Steve Otte… (rires).»