CYCLISME

Du matériel d’un montant de 50.000 euros volé dans une chambre d’hôtel de l’équipe Lotto Soudal

Du matériel d’un montant de 50.000 euros volé dans une chambre d’hôtel de l’équipe Lotto Soudal

Image d’illustration. ÉdA

Une chambre d’hôtel de l’équipe cycliste belge Lotto Soudal a été cambriolée mercredi soir à Blagnac, près de Toulouse, peu après l’arrivée de la 11e étape du Tour de France dans la ville du Sud-Ouest, ont indiqué jeudi les organisateurs.

«L’équipe Lotto Soudal a été victime d’un vol mercredi soir peu avant 21h00. Elle était dans un hôtel proche de l’aéroport, avec deux autres équipes qui n’ont pas été cambriolées. Les vols, qui portent sur 45.000 euros, concernent du matériel informatique et vidéo», a ajouté l’organisation du Tour, confirmant une information du quotidien régional la Dépêche du Midi.

Un porte-parole de l’équipe Lotto a confirmé le vol «dans la chambre d’un vidéaste de l’équipe». «Du matériel d’un montant d’environ 50.000 euros a été volé, la police enquête sur les faits», a-t-il ajouté, refusant de donner davantage de détails.

L’Australien Caleb Ewan (qui fait partie de l’équipe Lotto Soudal) a remporté au sprint la 11e étape du Tour de France disputée mercredi sur 167 km entre Albi et Toulouse où le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck) a conservé le maillot jaune.

Les coureurs partent jeudi à l’assaut des Pyrénées à l’occasion de la 12e étape entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre (209,5 km).

«Ce devait être une action ciblée», estime Lotto Soudal après le vol dans l’hôtel

Les coureurs de l’équipe cycliste Lotto Soudal ont eu la mauvaise surprise d’avoir eu la visite d’un cambrioleur dans leur hôtel à Blagnac, près de Toulouse, mercredi soir. Le voleur a volé du matériel vidéo de l’équipe belge du WorldTour. Arne Houtekier, le porte-parole de Lotto Soudal, a expliqué l’incident jeudi matin avant le départ.

«Il y a eu un cambriolage chez notre vidéaste juste avant 21h hier soir», a commencé Arne Houtekier. «Le matériel a été volé pour environ 50.000 euros. Ce sont des ordinateurs, des caméras, des appareils photos et des objectifs. Le vol a dû se produire en quelques minutes. Nous pensons que c’est une action ciblée. Le voleur a dû suivre notre vidéaste depuis le hall d’entrée, où il a d’abord travaillé, jusqu’à sa chambre. Là, il a frappé vite.»

«Il n’y a pas de problème sur le plan sportif», poursuit Houtekier. «Aucun vélo ou matériel de sport n’a été volé. Le voleur a délibérément visé l’équipement technique. La police est ensuite arrivée sur les lieux, tout comme la police mobile qui accompagne la tournée. Une enquête est en cours et la police la prend très au sérieux. Nous ne pouvons qu’espérer avec l’équipe que quelque chose en sortira.»