RÉGIONS

Mort de Robert Waseige; une jeune joggeuse agressée; un camion s’enfonce dans la route… Dix histoires marquantes dans vos régions

Mort de Robert Waseige; une jeune joggeuse agressée; un camion s’enfonce dans la route… Dix histoires marquantes dans vos régions

Robert Waseige - ici avec Marc Wilmots - s’est éteint à l’âge de 79 ans. REPORTERS

Un jeune travailleur de chez Père Olive décède écrasé par une machine; Dieudonné s’est produit à Stembert sans autorisation; Carlos a créé la poubelle qui trie vos déchets… Voici une sélection d’au moins dix histoires marquantes dans vos régions, ces derniers jours.

Robert Waseige est mort: le foot belge en deuil

La triste nouvelle est tombée ce mercredi matin: Robert Waseige est décédé à l’âge de 79 ans. Il était hospitalisé au CHR de la Citadelle depuis jeudi dernier pour une insuffisance cardiaque et des problèmes rénaux.

Né à Rocourt le 26 août 1939, c’est au stade Vélodrôme voisin qu’il a fourbi ses premières armes en tant que footballeur de 1959 à 1963. Actif au back gauche, il a ensuite porté les couleurs du Racing White jusqu’en 1970 avant de ranger ses crampons à Winterslag en 1973. «Je n’ai pas fait une carrière de vedette», nous confiait-il humblement en 2014.

Il est par contre devenu l’un des coaches les plus emblématiques du championnat de Belgique. «Bob ze coach» s’est également illustré à la tête de notre sélection. Sous sa conduite, les Diables rouges, qui étaient loin de ressembler à la génération dorée actuelle, n’ont connu la défaite que 7 fois en 34 matches, dont l’élimination face au Brésil en huitièmes de finale de la Coupe du monde. «Les Brésiliens nous ont félicités avec beaucoup d’humilité», soulignait-il dans le livre « Diables d’hommes ».

+ Ses meilleurs souvenirs ? Il nous les confiait il y a 5 ans

Andenne: un jeune travailleur de chez Père Olive décède écrasé par une machine

Ce lundi en début d’après-midi, la société andennaise Père Olive, basée dans le zoning de Seilles, a connu un dramatique accident de travail.

Un ouvrier âgé de 27 ans a perdu la vie. Il a été écrasé par une machine, a confirmé l’auditorat du travail, alors qu’il était occupé sur la ligne de production.

+ La victime, 27 ans, avait été réengagée la semaine précédente

Dieudonné s’est produit à Stembert sans autorisation

Surprise générale: Dieudonné s’est produit à Stembert sans autorisation. Il a prévenu son public à la toute dernière minute.

Un ballet incessant de véhicules, des centaines de personnes munies de chaises repliables et de tabourets… Les habitants de la rue Léon Lepaon à Stembert n’en croyaient pas leurs yeux ce dimanche après-midi. «Ils sont arrivés d’un coup, puis les voitures de police, témoigne cette riveraine qui promenait son chien. Ils se sont installés dans une prairie. Il y a des gens de partout, même des Français. Puis j’ai vu mes voisines qui m’ont dit que c’était pour le spectacle de Dieudonné.»

L’humoriste français, tout juste condamné à deux ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris, a prévenu ses fans du lieu de son spectacle à la toute dernière minute.

+ Muriel Targnion « très en colère »

+ Complicité voisine ?

Une jeune joggeuse violemment agressée devant le moulin à eau de Froyennes

Lundi, vers 7 h, une jeune femme de 26 ans effectuait son jogging matinal du côté de Froyennes. En passant devant le moulin à eau, elle a été interpellée par un individu qui est rapidement devenu menaçant. Ce dernier a attrapé le blouson de sa victime et a tenté de lui arracher ses vêtements. Cette dernière est parvenue à repousser son agresseur dans un premier temps mais celui-ci est revenu à la charge et l’a rouée de coups, notamment à la figure, au genou et à hauteur du foie.

En criant, la jeune femme est parvenue à mettre en fuite son agresseur.

Souffrant de blessures diverses, elle a été admise aux urgences du Chwapi afin d’y subir divers examens médicaux.

Mons: Carlos a créé la poubelle qui trie vos déchets

La scène se déroule en plein festival de Dour. Une festivalière vient de terminer ses loempias et semble perdue devant l’îlot de poubelles. Car dans quel sac jeter cette fichue barquette en carton, le bleu ou le noir? Pour s’aider, elle soulève le couvercle et jette un œil au contenu des sacs.

Las, c’est le chaos total. Beaucoup de festivaliers n’ont pas encore validé leur certificat d’aptitude au tri sélectif…

Mais ils ne sont pas les seuls. Carlos Kiala est étudiant à la Haute École Louvain-en-Hainaut (HELHa) à Mons et a fait le même constat: «le tri est loin d’être optimal sur le campus, dit-il. C‘est le cas dans tous les lieux à forte fréquentation: le tri est de mauvaise qualité. Les sacs ont des taux d’erreur trop élevés et, en conséquence, de nombeux déchets pouvant être recyclés sont envoyés à l’incinérateur», déplore-t-il.

Une idée germe donc dans le cerveau de l’aspirant ingénieur industriel: pourrait-on créer une poubelle qui ferait le tri à notre place? C’est ainsi que naît Neurogreen, un projet de start-up qu’il a initié il y a déjà deux ans et demi.

+ SNCB et Standard

Une femme, qui poussait son landau, percutée par une voiture à Strée

Une femme qui poussait un landau sur le bord de la chaussée a été percutée dimanche en début de soirée par un véhicule à Strée, dans le Hainaut. La victime est grièvement blessée, a indiqué la zone de secours Hainaut-Est.

La piétonne semble être volontairement descendue sur la chaussée de Beaumont pour éviter un accotement herbeux difficile à emprunter avec une poussette. Une conductrice a été surprise par la présence de la femme sur la route et a tenté d’éviter le choc, en vain.

La victime, qui a eu le réflexe de pousser le landau hors de la trajectoire du véhicule, a été violemment percutée. La poussette n’a, elle, pas été touchée, précisent les pompiers.

La piétonne a été transportée à l’hôpital. Une déviation a été installée le temps de l’intervention des secours.

Le bien-être grâce à la zénitude des alpagas

Le paysage associatif wanzois s’étoffe d’une nouvelle ASBL depuis juin. «Pause Animal» propose des séances de thérapie assistée par l’animal, dans un bel écrin naturel du hameau de Betonval. C’est là que la Wanzoise Anne-Sophie Villers (50 ans) et la Namuroise Nathalie Vitacolonna (39 ans) développent le projet qu’elles ont mûri ensemble lors d’une formation de comportementaliste canin. «Un volet concernait la thérapie assistée par l’animal et on s’est vite découvert les mêmes centres d’intérêt, explique Anne-Sophie Villers, assistante sociale au CPAS de Wanze. On s’adresse tant aux adultes qu’aux adolescents et enfants pour les aider à combattre le stress, le manque de confiance en soi, les troubles de l’attention, l’hyperactivité ou la difficulté à prendre position.»

Particularité de la zoothérapie, le patient prendra conscience de ses maux grâce à un travail de miroir facilité au contact d’animaux qu’il peut observer, caresser, promener… En l’occurrence à Wanze, il s’agira des chiens Rio et Wifi, des poules Capucine et Célestine et des alpagas Pablo et Krabi.

+ Wanze : le bien-être humain passe par une « Pause Animal »

Ils veulent créer la première sitcom francophone «made in Belgium»

Vous souvenez-vous des sitcoms, ces séries où les moments supposés drôles étaient surlignés de rires préenregistrés? Si le genre est tombé en désuétude, il garde des fans indéfectibles. Cette semaine, on en a trouvé une dizaine à Fayt-lez-Manage, qui pourrait devenir le lieu de naissance de la première sitcom belge francophone.

C’est en tout cas le défi que se sont lancé une dizaine de personnes actuellement occupées à se remuer les méninges sur la terrasse d’une habitation de l’avenue Émile Herman.

Autour de la table de l’atelier d’écriture, on trouve des étudiants hennuyers, liégeois, brabançons et bruxellois, inscrits à l’IHECS, l’ULB, La Cambre… Il y a aussi les Louviéroises Dominique, mère au foyer, et Larissa, éducatrice.

+ Les « Black Rabbits » veulent tourner la première sitcom francophone de Belgique

Un camion s’enfonce dans la chaussée après un effondrement de voirie à Cuesmes

Un poids lourd s’est enfoncé lundi matin dans la chaussée à Cuesmes (province de Hainaut), après un effondrement de voirie. Un périmètre de sécurité a été installé.

Les roues situées à l’arrière du poids lourd qui circulait dans la rue de Ciply se sont littéralement enfoncées dans la voirie, qui s’est donc effondrée.

Les causes de l’incident restent à déterminer.

La Ville de Mons a indiqué être en contact avec la Société wallonne des eaux (SWDE) pour déterminer l’origine de l’effondrement, qui pourrait être dû à une fuite d’eau en sous-sol.

Un périmètre de sécurité a donc été installé pour permettre l’intervention des services de secours et de la police.

Des tirs d’arme à feu en pleine nuit à Robelmont: quatre personnes privées de liberté

Entre 3 et 4h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs coups de feu ont été entendus à Robelmont, provenant de la rue de la Comète.

Des riverains inquiets ont prévenu la police, qui a débarqué avec plusieurs équipes de la zone de Gaume, avec le soutien de la zone d’Arlon et du Sud-Luxembourg.

«Ne connaissant pas la raison de ces coups de feu, toutes les précautions ont été prises car il pouvait y avoir un danger pour eux-mêmes et autrui, d’autant que des festivités étaient organisées dans les environs (NDLR: les Géroublonnades), commente le commissaire divisionnaire Jean-Yves Schul, qui est également descendu sur place. Un périmètre de sécurité a rapidement été installé après que le flagrant délit a été constaté.»

Finalement, pas de bagarre, mais des gens qui «s’amusaient» avec une arme. Une arme qui s’est avérée être détenue illégalement. Quatre personnes, dont deux mineurs, ont été privées de liberté dans un premier temps puis entendues par le magistrat.

Hors course et porté disparu, ce coureur canadien «sauvé» par un Ensivalois

Le Canadien se souviendra certainement de son passage en région verviétoise. Lundi, lors de la première étape du Tour de Liège dessinée autour de Dolhain (Limbourg), Christian Ricci (24 ans), mal en point, a rapidement abandonné… pour se retrouver dans la foulée complètement esseulé sur les chaussées provinciales. Pas pris en charge par le véhicule balai, qui l’a manifestement perdu de vue, il a dû se débrouiller tant bien que mal pour rejoindre l’avenue Victor David. Sans smartphone pour alerter de sa galère la direction de sa formation Asfra Racing Team…

Environ une heure après la victoire de Louis Pijourlet, c’est logiquement épuisé et quelque peu déboussolé que Christian Ricci s’est pointé sur le site d’arrivée. Après 140 bornes solitaires. Un après-midi déplaisant qui aurait pu se prolonger (jusqu’à quand?) sans l’intervention de Didier Bailoux. Ce jour-là assistant (chaperon) au sein de l’équipe antidopage, cet Ensivalois, également arbitre de foot, peut être considéré comme le sauveur d’un jour de l’infortuné nord-américain.

«En quittant le local antidopage, je remarque le véhicule d’Asfra à proximité. Je m’en approche et on m’y explique qu’un coureur a disparu. Par politesse, je demande de qui il s’agit», raconte celui qui ne se doutait certainement pas de la tournure qu’allait alors prendre sa soirée…

+ « Ma femme l’a requinqué avec des tartines de fromage belge et du café »

Les deux véhicules du couple détruits en 15 jours le long de la rue Saint-Eleuthère à Tournai: «Maintenant, ça suffit!»

Rue Saint-Eleuthère, à Tournai, deux accidents récents font réagir des riverains. «Il faut sécuriser cette rue avant un drame».

Un couple de la rue saint-Eleuthère a perdu deux véhicules en moins de quinze jours. Début juillet (en plein jour), et ce samedi (la nuit). Il ne s’agit pas de rétroviseurs simplement arrachés par une voiture ou un utilitaire qui passait par là, comme ça arrive souvent. Les deux voitures ont subi un sinistre total.

+ « Faudra-t-il attendre un décès pour agir ? »