Quelques régionaux ont participé le week-end dernier, en Suisse, au «Trail Verbier Saint Bernard».

Le premier à prendre le départ fut Éric Van Nieuwenhuyze (Dergneau) inscrit sur la X-Alpine (111 km et 8,400 m et un dénivelé positif de 8,400 m). Il a malheureusement dû jeter l’éponge après 32 km, et un D + de 3,200 m.

«C’est mon premier abandon en trail mais les sensations n’étaient pas très bonnes et le parcours tellement exigeant qu’il valait mieux être raisonnable ». Le taux d’abandon de 57% est une illustration de la difficulté de la course… On a classé 232 concurrents et le Français Julien Chorier s’est imposé en 16h41’33.

La X-traversée, deuxième épreuve du week-end, comptait 73 km pour 4,900 m de dénivelé positif. Marie-Amandine Vandenghinste (Kain), ex-championne de voile, Aurélien Campener (Tournai), Tommy Vanaise (Kain), Nicolas Laurent (Ramegnies-Chin) et Éric Genonceaux (Kain) y ont pris part. La course servait de championnat de Suisse de trail. L’épreuve a été remportée par le Suisse Mike Aigroz, en 8.31.17.

Aurélien Campener est rentré en 109e position, et 4e Belge, sur les 850 inscrits, en 13.45.38. Tommy Vanaise a pris la 223e place, et 10e Belge, en 15.32.36. Marie-Amandine Vandeghinste, Nicolas Laurent et Éric Genonceaux sont arrivés ensemble en 485e position, au petit matin après 20h36’36’’ d’efforts. On a enregistré 573 arrivées sur la distance, dont 44 Belges.

Frédérique Binon effectuait son retour en course sur le Verbier Marathon (43 km, D + 3,500 m). Elle s’est classée 263e, sur 503, et 12e Belge sur 35, dans un temps de 10.34.47.

«On a profité de paysages magnifiques! C’est une très belle course mais assez difficile surtout sur la seconde moitié.» confiait Marie-Amandine fatiguée mais heureuse d’avoir bouclé la course.

Avant de reprendre la route des vacances pour certains, ou la direction du boulot pour d’autres, ils ont tous fait part de la qualité de l’organisation et des images qui resteront gravées dans leurs mémoires… «N’oublions pas les supporters qu’ils soient venus ou à distance, les encouragements et les messages font toujours du bien », tenait à ajouter Éric en faisant un clin d’œil à la «Monts et Collines Trail Team».

D’autres en Corse

D’autres avaient choisi la Corse et les différentes distances proposées lors du 11e Restonica Trail. Jean-Thomas Bonchoux avait choisi l’Ultra, sur 107,700 km et un dénivelé positif de 7,200 m… Seulement 63% des partants ont été finisher. Il a terminé 104e, et 47e V1, après 33h51’11’’ d’efforts.

Vanessa Devroey, Peggy Slimani et Johan Baland s’alignaient sur les 32,500 km, avec un dénivelé positif de 2,250 m.