FRANCE

VIDÉOS | A Marseille, la Méditerranée est le cimetière des trottinettes électriques

À Marseille, les trottinettes électriques terminent au fond de la mer Méditerranée. Un réel problème quand on sait que leurs batteries au lithium sont extrêmement polluantes.

Les trottinettes électriques continuent de diviser l’opinion. À Marseille, près du Vieux-Port, certains habitants n’en peuvent plus.

Des centaines de trottinettes électriques se trouvent dans le fond de la mer et polluent la Méditerranée. En effet, les batteries au lithium des engins sont extrêmement polluantes.

«Il y a une semaine, je nageais sous la Corniche et en regardant avec mon masque, j’ai aperçu une trentaine de trottinettes», explique Adrien Painchaud, un nageur marseillais. L’homme a alors décidé de lancer un appel sur les réseaux sociaux afin de sortir ces machines de l’eau.

Face à ce fléau, les Marseillais ont donc décidé de repêcher eux-mêmes les engins.

Un pêcheur explique qu’on peut sortir 25 à 50 trottinettes quotidiennement. Qui plus est, une odeur pestilentielle, de décomposition chimique, se dégage.

Pour aider les citoyens dans leurs tâches, certains opérateurs ont accepté de recycler les engins repêchés. L’entreprise Lime, société de location de matériel de transport en libre-service, a également rendu impossible le stationnement en bord de mer.

Un moindre mal.