SPORTS

VIDÉO | Les pays du Commonwealth se passionnent pour la Coupe du monde de netball

Sport méconnu en Europe, le netball est une institution dans les pays du Commonwealth. Cette discipline, pratiquée presque exclusivement par des femmes, est mise à l’honneur à l’occasion de la Coupe du monde 2019, qui se déroule à Liverpool, au Royaume-Uni.

L’information est (presque) passée inaperçue chez nous. Mais les meilleures équipes mondiales sont rassemblées à Liverpool, dès aujourd’hui et jusqu’au 21 juillet, pour la Coupe du monde de netball, qui se déroule tous les quatre ans. Un sport reconnu par le Comité international olympique.

Le netball est né, sans surprise, en Grande-Bretagne en 1890 et pratiqué par beaucoup de pays du Commonwealth. La liste des participants en témoigne: Australie (tenante du titre et 10 fois sacrée depuis 1963), Barbade, Angleterre, Malawi, Irlande du Nord, Fidji, Jamaïque, Nouvelle-Zélande, Samoa, Écosse, Singapour, Afrique du Sud, Sri Lanka, Trinidad et Tobago, Ouganda et Zimbabwe.

Un sport féminin

Selon la fédération internationale de netball, on compte pas moins de 80 millions de pratiquants dans le monde, et ce dans 80 pays.

On pourrait même parler de pratiquantes, puisque ce sport est essentiellement féminin. Pour la petite histoire, sa créatrice, Martina Bergman-Österberg, professeure d’éducation physique, avait créé une école d’éducation physique n’accueillant que des femmes. D’où l’accent très féminin de ce sport.

Et attention, même si cela y ressemble, ce n’est pas du korfball, très pratiqué en Flandre et aux Pays-Bas, qui voit s’affronter des équipes unisexe.

Dérivé du basket

Le netball se joue entre deux équipes de sept joueuses: trois en attaque, trois en défense et une au milieu.

À chaque extrémité du terrain, de 30,5 m de longueur et 15,5 m de largeur, il y a deux paniers disposés à 10 pieds de hauteur (3 mètres).

Au terme des 60 minutes de jeu, le but est de marquer davantage de paniers que l’équipe adverse. Pour cela, la joueuse doit se trouver dans le cercle du panier.

À la différence du basket, le dribble est interdit et on ne peut pas marcher avec le ballon. La prise de décision est aussi plus rapide qu’en basket, puisque la joueuse ne peut posséder le ballon plus de 3 secondes. Il n’y a pas non plus de contact.

L’Australie ne devrait pas avoir de difficultés à défendre son titre

VIDÉO | Les pays du Commonwealth se passionnent pour la Coupe du monde de netball
Photo News
La Coupe du monde 2019 a donc débuté ce vendredi à la M&S Bank Arena de Liverpool, une salle qui peut accueillir jusqu’à 11.000 spectateurs.

Les premières rencontres préliminaires ont eu lieu ce matin et se poursuivent ce vendredi. La Nouvelle-Zélande s’est imposée contre le Malawi (64-45). Même chose pour les Barbades face à Singapour (69-34). La plus large victoire est à mettre à l’actif de l’Australie, tenante du titre et favorite, qui a explosé l’Irlande du Nord (88-24). Le Zimbabwe a battu le Sri Lanka (79-49).

Dès 18 h, heure belge, quatre matches vont s’enchaîner: Jamaïque-Fidji, Afrique du Sud-Trinidad et Tobago, Angleterre-Ouganda et Écosse-Samoa.

Seize équipes sont impliquées dans cette Coupe du monde.