Élections communales

VIDEOS - PHOTOS | Recours à Neufchâteau : "M. Fourny a créé lui-même les conditions pour déposer ce recours "

Ce vendredi en début d'après-midi, le gouverneur a tenu une audience publique dans le cadre du recours déposé par la liste Agir Ensemble pour invalider les élections communales du 16 juin à Neufchâteau.

Après une permière audience d'introduction lundi, celle-ci était réservée aux plaidoiries des différentes parties. C'est d'abord l'administration wallonne qui s'est exprimée, via Rudy Jansemme, directeur au SPW. Ce dernier a rappelé que la Région n'avait aucune obligation légale d'envoyer un courrier nominatif aux ressortissants avant les élections. Il a également souligné que le délai de 50 jours était "parfaitement normal dans pareille situation, comme l'indique la jurisprudence". "Le calendrier était serré, mais restait tenable", a-t-il conclu. Pour le SPW, c'est clair, ils ont tout fait dans les règles.

+ À LIRE | L'intervention des Chestrolais de nationalité étrangère n'est pas recevable

Un avis que ne partage évidemment pas Me De Lophem, qui représente la liste Agir Ensemble de Dimitri Fourny. "Des gens ont été empêchés de voter car ils sont étrangers, a-t-il souligné. Cela représente environ 200 personnes qui étaient susceptibles de voter qui n'ont pas eu l'occasion de le faire. Les étrangers pouvaient s'inscrire jusqu'au 30 avril. Mais la décision de nouvelles élections est tombée le 30 avril. C'était donc impossible au niveau pratique pour eux de s'inscrire." Me De Lophen a également critiqué le rapport de l'administration wallonne qu'il considère comme "une note défensive dans le ton". Avant de terminer par un "il faut ouvrir les bras aux étrangers".

 

+ À LIRE | Le gouvernement avait-il le choix?

L'avocat de la liste d'Yves Évrard, Jean Bourtembourg, a ensuite longuement pris la parole, non sans égratigner Dimitri Fourny. "C'est M. Fourny candidat, qui dépose un recours, contre M. Fourny bourgmestre, qui n'a pas livré une liste électorale complète", a directement lancé l'avocat, qui a ensuite rappelé l'exstence d'une réclamation introduite par une ressortissante auprès de la Commune le 4 juin. "Or, le collège a dit que cette réclamation, envoyée par mail, n'était pas fondée. On n'a même pas informé cette personne qu'elle devait envoyer un recommandé pour officialiser sa réclamation. On se rend compte que M. Fourny a créé les conditions pour pouvoir déposer un recours par après." Me Bourtembourg a également tenu à rappeler le post Facebook, datant du 5 juin, de Dimitri Fourny, où ce dernier indique que "tout a été fait dans les règles pour les ressortissants, en y ajoutant le rapport de la SPW". Enfin, Me Bourtembourg a conclu en disant que "la réclamation doit être rejetée car tant les membres du collège que leurs collistiers savent que tout ça résulte de manoeuvre de leur propre parti." 

+ À LIRE | Yves Evrard: «Dimitri Fourny veut créer le chaos à Neufchâteau»

Une réplique plus tard, le gouverneur a conclu les débats, en annonçant que sa décision définitive sera communiquée jeudi 18 juillet à 14h.

À LIRE | Revotera-t-on pour la troisième fois aux communales?