FESTIVALS DE L’ÉTÉ

Dour festival: trois plaintes pour viol déposées

Dour festival: trois plaintes pour viol déposées

Il n’y a pas eu de problèmes majeurs à signaler pour le début du festival de Dour. BELGA

Les trois cas ne seraient pas liés entre eux.

Trois personnes ont déposé plainte pour viol sur le site du festival de Dour, révèle ce matin la DH, information confirmée par le parquet de Mons qui précise qu’à ce stade, on ne peut lier les trois plaintes et que les faits ne sont pas établis.

On ne peut donc pas avancer qu’un violeur en série sévirait dans l’enceinte du festival. Les faits ne se seraient pas produits suite à une agression violente, mais en «milieu festif» précise le parquet qui avertit que l’enquête sera délicate.

Une de ces plaintes émane d’une femme âgée de 19 ans, selon le parquet. Les trois victimes ont été prises en charge par le service de soutien et d’accueil psychosocial, mis en place pour la première fois cette année sur le site du festival de Dour.

Avant cette nouvelle dramatique, la police des Hauts Pays tirait un bilan globalement positif du début du festival, qui a vu arriver 45 000 festivaliers et 18 000 véhicules rejoindre le site. Trois arrestations administratives seulement avaient été enregistrées.

« Les victimes ont été directement prises en charge par notre cellule d’accompagnement spécialisée », explique Damien Dufrasne, directeur du festival, avant de poursuivre : « Malgré les nombreuses initiatives mises en place en matière de prévention et de sécurité, nous déplorons que des agressions de ce type soient signalées. Nous continuerons à œuvrer pour  prévenir et éviter ce type d’agressions et prendrons toutes les mesures nécessaires en ce sens. Il est fondamental que les comportements et les mentalités évoluent et le Dour Festival veut être un acteur dans ce changement. »