CYCLISME

Tour de France: la 7e étape, la plus longue du Tour, taillée pour les sprinteurs

Tour de France: la 7e étape, la plus longue du Tour, taillée pour les sprinteurs

AFP

Le peloton du Tour de France s’est élancé vendredi à 11h35 pour 230 kilomètres entre Belfort et Chalon-sur-Saône, la 7e et plus longue étape de cette Grande Boucle 2019.

Le parcours laisse augurer d’un probable sprint massif, alors que l’Italien Guilio Ciccone (Trek-Segafredo) honore son maillot jaune conquis jeudi à La Planche des Belles Filles.

Vallonnée dans sa première partie, la route devient plane sur les 80 derniers kilomètres pour rejoindre la ville natale de Nicéphore Niepce, l’inventeur de la photographie.

Pour les sprinteurs qui n’ont pu s’exprimer jusqu’à présent (Groenewegen et Ewan surtout), il faudra se placer dans la longue ligne droite finale (1600 m dont 500 à vue), en bord de Saône. Les deux premiers sprints massifs sont revenus au Néerlandais Mike Teunissen à Bruxelles et à l’Italien Elia Viviani à Nancy.

Le début de course sillonne la Franche-Comté en passant par Chazot, le village de Francis Mourey, la référence du cyclo-cross en France, puis par Ornans, pour saluer le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, l’un des maîtres de la peinture de la fin du XIXe siècle.

L’arrivée est prévue à Chalon-sur-Saône vers 17h03 (moyenne calculée à 42 km/h) avec toujours Tim Wellens porteur du maillot à poisalors que Dylan Teuns (Bahrein Merida) vainqueur jeudi, est 3e au général à 32 secondes de Ciccone qui dépossède aussi Wout van Aert du maillot blanc du meilleur jeune.

«Gagner à La Planche des Belles Filles et succéder à Froome, Nibali et Aru, cela signifie beaucoup», a déclaré Teuns avant le départ. «J’ai reçu d’innombrables félicitations. La plus spéciale? Celle du Prince de Bahreïn.»