BELGIQUE

Colis suspect à la base militaire de Gooik: l’alerte est levée

Colis suspect à la base militaire de Gooik: l’alerte est levée

Photo d’illustration BELGA

L’alerte sur la base militaire Satcom de Gooik, dans le Brabant flamand, a été levée jeudi soir après avoir été enclenchée à la suite de la découverte d’un colis suspect.

Le scanner avait faussement réagi à l’encre pour tampons que contenait la boîte, a indiqué le bourgmestre de la localité, Michel Doomst (CD&V). Le Service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (SEDEE) n’a pas dû faire exploser le paquet et les riverains évacués ont pu regagner leur domicile.

Le SEDEE a inspecté le colis suspect et a découvert qu’il contenait de l’encre pour des tampons. Le scanner du service de déminage de l’armée possède un système radiographique, dont la base militaire, lieu-clé de la communication par satellites entre les membres de l’OTAN, ne disposait apparemment pas. L’engin de la base «a alors réagi erronément aux produits contenus dans la boîte», a expliqué le bourgmestre.

L’évacuation d’une trentaine de riverains dans un périmètre de 300 mètres autour de la base militaire a été levée. Les habitants ont pu regagner leur domicile.