ALLEMAGNE

À Gotha, Philippe et Mathilde souverains en apprennent davantage sur l’histoire de la famille royale

Le roi Philippe et la reine Mathilde, en visite officielle de deux jours en Allemagne, se sont rendus ce mardi au château de Friedenstein à Gotha, ville d’origine de la dynastie royale belge.

Le palais, construit à la moitié du 17e siècle, fut la résidence des ducs de Saxe (puis de Saxe-Cobourg et Gotha) pendant des siècles. C’est l’un de leurs héritiers qui monta sur le trône de la Belgique en 1831 en tant que Léopold Ier.

Au cours de la visite, les souverains ont pu observer un portrait du premier roi des Belges et de sa famille ainsi qu’une reproduction d’une affiche annonçant les festivités des 25 ans de règne de Léopold Ier (du 21 au 23 juillet 1856). Ils ont ensuite reçu de plus amples explications sur l’arbre généalogique de la famille de Saxe-Cobourg et Gotha et sur sa demeure dans le land de Thuringe.

Philippe et Mathilde ont poursuivi leur visite au théâtre Ekhof, le plus ancien théâtre baroque d’Allemagne, où ils ont pu assister à une scène de la pièce «L’École des maris» de Molière.

Ils ont ensuite été accueillis par le bourgmestre de Gotha, Knut Kreuch, et par le prince héritier Hubertus von Sachsen-Coburg und Gotha, l’arrière-arrière-arrière-petit-fils du prince Albert de Saxe-Cobourg et Gotha, mari de la reine Victoria d’Angleterre et oncle de Leopold Ier.

Les souverains sont en visite officielle ces mardi et mercredi dans les länder allemands de Thuringe et Saxe-Anhalt. Mardi après-midi, ils visiteront ce qu’il reste du camp de concentration nazi de Buchenwald, avant de se rendre au musée Bauhaus à Weimar.