ENGIS

Des spectacles en veux-tu en voilà aux Tchafornis , encore aujourd’hui

C’est le festival des Tchafornis, tout ce week-end à Engis. Vendredi et samedi, nombre de festivaliers y ont apprécié les arts de la rue. Et ce n’est pas fini!

Les arts de la rue ne cessent de s’illustrer depuis vendredi, aux Tchafornis. Et les deux premières journées de cette 22e édition du festival engissois (organisé par le centre culturel local) ont connu un vrai succès. «Il est difficile à l’heure actuelle de dire le nombre exact de visiteurs à avoir répondu au rendez-vous, mais on peut déjà dire qu’ils sont plus de 1000 à s’être déplacés», confie Jean-Pierre Houet, le programmateur.

Ainsi, dans le parc des Tchafornis, les badauds ont pu apprécier les spectacles de la trentaine de compagnies programmée: Typhus, ce clown fou, tantôt touchant, tantôt effrayant; le Musée des monstres sacrés du rock, sorte de cabinet des curiosités dont la visite était assurée par deux «rockeux» décalés. Le public a pu enregistrer ses rêves sur bobine grâce au théâtre du Cœur de terre, rêve diffusés ce dimanche lors du pique-nique. Aussi, le show radio-cinématographique expérimental «Chambre(s) d’Hôtel», de la Cie t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e, a suscité les interrogations aux menhirs sans oublier le show de haut vol de la Cie les P’tits bras, à la carrière. Mais ce n’est pas tout puisqu’aujourd’hui, jusqu’à 21h, un beau programme attend encore les visiteurs avec une vingtaine de spectacles déclinés tout au long de la journée.

À lire dans L’Avenir de ce lundi 8 juillet, sur tablette, smartphone ou PC