De juin à octobre, Christine Barres s’enferme dans son atelier pour créer. Avant une expo au Carrousel du Louvre, le Luxembourg ou Lausane, elle s’offrira une parenthèse au milieu des bocages, le 4 août à Clermont (Thimister-Clermont), pour Envol d’Artistes.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 24 des 69 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?