ECONOMIE

Ces sites d’ArcelorMittal s’appellent désormais «Liberty Liège-Dudelange»

Ces sites d’ArcelorMittal s’appellent désormais «Liberty Liège-Dudelange»

Le site Ferblatil à Tilleur (photo d’archives) BELGA

Liberty House a racheté 740 millions d’euros d’actifs à ArcelorMittal. Trois lignes de production liégeoises sont dans le package… et changent de nom.

Le groupe britannique Liberty House, qui a finalisé lundi l’acquisition pour 740 millions d’euros d’actifs au géant sidérurgique ArcelorMittal, parmi lesquels plusieurs lignes de production à Liège, va maintenant identifier, via un «plan de 100 jours», les opportunités potentielles d’investissement et de développement qui feront partie d’un nouveau plan d’affaires à moyen et long terme, a-t-il annoncé.

La transaction finalisée lundi concerne les sites d’ArcelorMittal à Galati (Roumanie), Ostrava (République Tchèque), Skopje (Macédoine), Piombino (Italie), Dudelange (Luxembourg), ainsi que les lignes de galvanisation 4 et 5 de Flémalle et du fer blanc à Tilleur. Ces deux derniers outils intègrent désormais l’appellation «Liberty Liège-Dudelange».

«Liberty Liège-Dudelange fait maintenant partie d’une entreprise de métallurgie et d’ingénierie en pleine croissance, avec des sites en Europe, aux États-Unis et en Australie. En tant que l’un des plus grands producteurs d’acier en Europe, avec une capacité de production mondiale de 15 millions de tonnes par an, le groupe Liberty élargi est bien positionné pour prospérer et se développer», souligne le sidérurgiste. «Liberty Liège-Dudelange bénéficiera également de son appartenance à GFG Alliance, un groupe mondial d’entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse les 20 milliards de dollars et qui emploie environ 30 000 personnes», ajoute-t-on.