Les étourneaux se font rares

Le peloton du jogging des Étourneaux a perdu presque deux tiers de ses effectifs, en trois ans. ÉdA – 401322095525

C’est vrai pour les oiseaux mais aussi pour les participants au jogging des Étourneaux organisé à Bouge au profit du Télévie.

Depuis trois ans, ce jogging qui fait partie du challenge Ville de Namur voit sa participation perdre une centaine de concurrents: s’ils étaient plus de 400 en 2016, 375 en 2017, seulement 274 l’an dernier et, à nouveau, cent de moins cette année! Le changement de date en est une des raisons - les vacances sont là, la chaleur aussi - d’autant que le parcours assez vallonné demande de bien mesurer ses efforts.

L’absence de quelques cadors, aussi bien chez les hommes que chez les dames, a profité aux outsiders qui ont pu épingler un nouveau succès à leur carte de visite. C’est le cas d’Antoine Portetelle qui signe sa deuxième victoire de la saison. Régional de l’étape, il précède un autre Namurois qui effectuait sa rentrée, Mohamed Moussa Lahman qui est parvenu à dépasser le vétéran Xavier Poncelet, le plus prompt à réagir derrière le futur vainqueur, mais n’a pas tenu le rythme.

«Je croyais avoir Chris (Van Leendert, le leader du challenge) comme rival et j’en ai profité pour consolider ma deuxième place au challenge. J’ai frappé un grand coup dès le début (50 m d’avance au premier kilomètre) avant de gérer la suite, surveillant un éventuel retour, confie Portetelle. Comme je connais bien le profil du parcours, j’ai vu que c’était Lahman qui avait pris le meilleur sur Poncelet et que je le maintenais à distance.»

Bruggeman sur la petite distance

Dans la deuxième catégorie des vétérans, Éric Darte a été très régulier, à l’affût d’une éventuelle défaillance de ses cadets. Autres vainqueurs de leur catégorie, William Gilbert en juniors, Sabine Wigny l’aînée 1 qui habite sur le parcours et connaît donc bien ses difficultés du début et surtout de la fin, Anne-Céleste Decarsin, une nouvelle concurrente séniore et, en aînée 3, Gigi Schietekatte qui avait délaissé la petite distance.

Sur celle-ci, c’est un nouveau et deuxième succès en quinze jours de Pieter-Jan Bruggeman devant Boris Germiat, le vétéran Degimbe, les jeunes Kodrun, Mommart et Lahaut, quatrième, cinquième et septième. Le vétéran 3 Pierre Fiévez apparaît dans le top 10 et, chez les féminines, Kristel Dambroise, une nouvelle compétitrice, confirme devant la jeune Nina Duede et l’aînée Céline Heynen.

«Je vise un bon classement, peut être la victoire, au challenge de la Ville, précise Kristel Dambroise, première dame classée. Après Flawinne, c’est un nouveau succès, donc c’est bien. J’ai aussi bien presté il y a huit jours à Gembloux, là où j’enseigne. J’habite Dinant et pratiquais l’équitation et c’est seulement depuis quelques mois que j’ai changé et pris goût à la course à pied. Je donne encore des conseils en équitation, ce qui me fait des journées complètes avec trois activités. Mais j’aime le faire et comme les résultats suivent, je persévère.»