Proximag

Un sport à part entière

Un sport à part entière

EdA

Aurélie De Roose, 29 ans, habitante et originaire de Flobecq, a découvert la danse lorsqu’elle était enfant. C’est plus tard, qu’elle aura une révélation pour une discipline qui mêle danse et acrobaties autour d’une barre: le Pole Dance. Découvrons en davantage sur cette pratique sportive.

Aide logistique, coiffeuse et pédicure médicale, Aurélie se passionne depuis plusieurs années pour la danse. C’est dès son plus jeune âge qu’elle s’inscrit à son premier cours. Les années passent et les cours s’enchaînent. Aurélie se souvient des vingt années au sein de son club de danse. «Je pratique donc la danse depuis que j’ai 9 ans au sein du Crescendo Dance Theater, à Flobecq, souligne-t-elle. Il y a quatre ans, j’ai voulu découvrir un autre style de danse: le pole dance. J’ai accroché immédiatement. Depuis 2016, mes compagnes de danse et moi-même avons lancé un cours de pole à Flobecq, le Crescendo Pôle.»Découvert au Canada, cette pratique mêle danse et acrobaties. Si dans les années 50, elle est assimilée au milieu du strip-tease, elle sort de son environnement érotique dès les années 90. Aujourd’hui, on dénombre plus de 100 écoles de pole dance en Belgique et plus de 200 en France. Une discipline qui rassemble de nombreux atouts comme notamment la perte de poids, la prise de confiance en soi, un soulagement du stress et un meilleur équilibre. Aurélie ajoute que cette discipline est éprouvante. «Nous pouvons avoir de nombreux hématomes. La coordination des mouvements peut être complexe aussi. Mais le plus important, c’est d’aller au bout des choses», affirme la danseuse. Pour en découvrir plus sur les cours, rendez-vous sur le site.

www.crescendodance.com