ANHEE

La Commune s’y voyait déjà, c’est raté: les bâtiments Vivaweek vendus à plus offrant

La Commune s’y voyait déjà, c’est raté: les bâtiments Vivaweek vendus à plus offrant

Les conseillers étaient séduits mais la somme proposée par la Commune n’a pu rivaliser avec celle de l’autre acheteur. ÉdA – 401311493093

Le projet était ficelé: CPAS à l’étage, les mariages et séances du Conseil au rez-de-chaussée. Mais les bâtiments ont trouvé plus offrant.

Mardi, c’est une séance bon enfant qui s’est tenue. Les conseillers cherchaient, tant bien que mal, à se protéger de la chaleur: tous les moyens étaient bon pour s’éventer.

La douche froide ne tarda pas. Il y a peu, le Conseil communal avait annoncé vouloir acquérir les bâtiments de la société Vivaweek, situés à l’entrée de la vallée de la Molignée en direction de Maredsous. Les conseillers communaux et du CPAS avaient déjà visité les lieux et étaient conquis.

La proposition d’achat était de 600 000€. La commune pouvait bénéficier d’un subside de 60% dans le cadre du Plan d’investissement communal, le PIC. Le propriétaire souhaitait vendre le plus rapidement possible pour pouvoir construire de nouvelles installations, plus petites, dans la région de Mettet. Un deuxième candidat acheteur s’était fait connaître et il n’a pas mis longtemps à acquérir le bien, avec une somme plus importante que celle proposée par la commune.

Avant ce point, l’échevin des finances, Michel Ancion, a fait rapport du compte 2018 qui se solde par un boni de 508 564€ à l’exercice propre et de 591 905€, à l’exercice global. La diminution du fonds des communes de 12.800€ est largement compensée par l’augmentation de 210 000€ du précompte immobilier et de l’impôt sur les personnes physiques. Une vente de bois exceptionnelle a rapporté 151 165€ et la redevance IDEG-IDEFIN a apporté 36 000€ de plus que l’exercice antérieur. À l’extraordinaire, des dépenses ont été engagées pour 3 707 782€ à l’exercice propre, le mali du global, 1 369 323€, sera compensé lors de la prochaine modification budgétaire.

Le centre intergénérationnel en bonne voie

Un autre point, le plan stratégique transversal, a permis aux élus du groupe Anhée vers + de poser de nombreuses questions sur des thèmes qui leur sont chers comme les produits touristiques, le magasin de type court, le sport, les incitants à s’engager dans la vie associative pour les jeunes, etc.

Enfin, la création d’un centre intergénérationnel à Anhée sur le site de l’ancienne école de la Communauté française est en bonne voie. La destruction des bâtiments va commencer prochainement.

Un accord est pris avec le BEP pour une mission d’auteur de projet, pour l’aménagement des abords.

Travail inutile?

Le conseil devait approuver le rapport de rémunération écrit 2019, portant sur l’année 2018. Il s’agit, pour les mandataires publics de déclarer tous leurs revenus, professionnels ou autres, en particulier les jetons obtenus dans des ASBL ou intercommunales. Le conseiller de la majorité, Bernard Gaillard, tout en reconnaissant l’importance d’être transparent, ne comprend pas pourquoi il faut remplir ces déclarations à divers niveaux, alors que les services concernés ont déjà connaissance de ces sommes, directement du service public des finances. «C’est du travail inutile», lance le conseiller communal.