JEMEPPE-SUR-MEUSE

Ils avaient séquestré un homme de 72 ans pendant douze heures

Ils avaient séquestré un homme de 72 ans pendant douze heures

Image d’illustration BELGAIMAGE

Les trois auteurs de l’agression d’un homme âgé de 72 ans ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines allant de 42 mois à 5 ans de prison.

Ces prévenus, un homme de 45 ans et deux dames de 34 et 44 ans, avaient commis sur la victime des faits de tentative d’extorsion sous la menace et de vol. La séquestration de la victime avait duré 12 heures.

Les faits s’étaient déroulés à Jemeppe-sur-Meuse le 17 juin 2018. Deux dames, qui avaient connu précédemment la victime dans le cadre d’activités de prostitution, s’étaient présentées chez cet homme âgé de 72 ans en compagnie d’un autre prévenu.

Lorsqu’il avait ouvert la porte de son domicile, le vieillard avait été agressé et frappé. La victime avait été recouverte d’un essuie sur la tête puis emmenée dans un appartement, où il avait été séquestré et frappé à coups de poing et de pied avant d’être piqué par la pointe d’un couteau. L’homme avait refusé de remettre son argent.

Les prévenus avaient volé le GSM de la victime et avaient tenté de vider ses comptes en banque. La victime avait subi 12 heures de sévices. Il avait notamment été tailladé au poignet et frappé dans ses parties intimes.

Le parquet avait requis des peines de 9 ans contre les trois prévenus. L’homme parmi les prévenus était en état de récidive légale. Son avocat, Me Simonis, avait plaidé l’absorption des faits avec une peine de 30 mois de prison précédemment prononcée. Le tribunal l’a partiellement suivi mais a décidé d’ajouter une peine complémentaire de 42 mois de prison ferme.

Une des deux dames a été condamnée par défaut à 5 ans de prison ferme. La seconde, décrite comme la plus violente, a été condamnée à une peine de 5 ans de prison avec sursis pour un cinquième de la peine.