MOBILITÉ

Plus de 150 nouveaux radars vont fleurir sur les routes wallonnes d’ici fin 2020

Plus de 150 nouveaux radars vont fleurir sur les routes wallonnes d’ici fin 2020

ÉdA

Cent trente-deux nouveaux radars fixes ou ponctuels seront installés sur les routes wallonnes au deuxième semestre de 2019 et durant toute l’année 2020. S’y ajouteront 23 nouveaux radars tronçons et 11 radars feux.

Au terme de l’opération, ce sont ainsi 395 radars fixes ou ponctuels, 24 radars tronçons et 17 radars feux qui seront répartis sur l’ensemble des routes du sud du pays, pour un total, fin 2020, de 120 radars par million d’habitant.

C’est moins qu’en Flandre où l’on compte 260 radars par million d’habitants mais plus que dans les pays voisins tels que la France (50 radars par millions d’habitants) ou l’Allemagne (55 radars). «Nous sommes dans la moyenne européenne», indique-t-on du côté du cabinet du ministre sortant en charge de la sécurité routière, Carlo Di Antonio, confirmant une information de la DH et de SudPresse.

Une centaine de personnes perdent la vie chaque année sur les routes wallonnes en raison d’une vitesse excessive ou inadaptée, selon le cabinet Di Antonio, alors que la Wallonie s’est engagée à faire tomber sous la barre des 200 le nombre de tués sur ses routes à l’horizon 2020.

«Plus de 70% des Wallons estiment que l’on roule trop vite près de leur lieu de vie. En outre, rouler trop vite ne sert à rien: si l’on roule à 130 au lieu de 120 km/h sur une distance de 20 km, on ne gagnera qu’une minute», explique-t-on encore au cabinet Di Antonio.

Malgré tout, 877.774 pv pour excès de vitesse sont dressés chaque année en Wallonie, dont une grande majorité concerne toutefois des excès de vitesse de moins de 20 km/h au-dessus de la limite autorisée.

«Les nouveaux radars seront signalés et placés dans les zones accidentogènes», la présence d’un radar réduisant de 20% le nombre d’accidents. «L’idée, plus que de sanctionner, c’est vraiment de travailler sur la sécurité routière».